Tourisme: vers la mise en place d’un plan d’investissement dans les ZET

boumerdes

Le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Mohamed Ali Boughazi, a annoncé lundi depuis Aïn Mlila (Oum El Bouaghi) l’organisation prochaine d’une rencontre avec le patronat pour la mise en place d’un plan d’investissement dans les zones d’expansion touristique (ZET). Dans une déclaration à la presse, en marge de l’inauguration d’un hôtel lors de sa visite de travail dans la wilaya, M. Boughazi a fait état d’une dynamique dans la réalisation des structures hôtelières, soulignant que l’Etat « encourage fortement ce type de projets d’investissement ». « Il existe des zones d’expansion touristique en Algérie dont nous allons mettre en place les plans d’aménagement afin d’encourager les investisseurs dans ce domaine », a ajouté le ministre.

Inspectant la zone humide Timerganine (commune d’Aïn Zitoun) classée au titre de la Convention de Ramsar, M. Boughazi a mis l’accent sur l’importance de la promotion de l’écotourisme, appelant à la création de circuits touristiques locaux. Concernant les atouts de la région, le ministre a estimé qu’en tant que wilaya commerciale par excellence, Oum El Bouaghi peut devenir une région touristique attractive. Relevant que « le tourisme est le premier levier économique dans de nombreux pays », il a affirmé que « l’Algérie a un énorme potentiel touristique ».

A ce titre, il a rappelé le message du président de la République à l’occasion du 65e anniversaire de création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et du 50e anniversaire de nationalisation des hydrocarbures, dans lequel il a évoqué les secteurs vitaux, tels l’Agriculture et le Tourisme en vue de la diversification de l’économie et d’une sortie effective d’une dépendance aux hydrocarbures. Rencontrant les représentants des associations locales activant dans le domaine du patrimoine culturel et de la chasse, le ministre a souligné que « l’Etat soutient par tous les moyens le travail associatif », estimant que le mouvement associatif est « un partenaire essentiel » pour l’Etat.

Il a également réaffirmé que le président de la République « accorde un intérêt particulier à la société civile, un intérêt qui s’est traduit, dit-il, par la désignation d’un conseiller chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l’étranger et la création d’un Observatoire national de la société civile. A l’entame de sa visite, le ministre avait supervisé le lancement d’une exposition de l’artisanat à la maison de la culture Nouar Boubaker au chef-lieu de la wilaya et inauguré trois hôtels privés dans les communes d’Ain Fakroun et Ain M’lila. Il s’est enquis également du projet d’aménagement de la forêt récréative Bouzabine à Ain M’lila et de celle d’Ouled Kacem.