Tourisme: appel à l’exploitation économique du patrimoine culturel

La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda a insisté, lundi depuis Laghouat, sur l’impérative exploitation économique du patrimoine culturel en vue de promouvoir le tourisme intérieur. « Le slogan exploitation économique du patrimoine culturel en Algérie doit être concrétisé par la revitalisation des sites patrimoniaux à travers le pays pour la promotion du tourisme domestique », a affirmé Mme Bendouda lors de sa visite dans la wilaya.

Soulignant que son secteur s’attelait au recensement du patrimoine matériel et immatériel que recèle le pays et à sa revitalisation en veillant à la préservation de son identité civilisationnelle et historique, la ministre a cité, dans ce sens, les opérations de rénovation des différents palais et monuments. Mme Bendouda a donné le coup d’envoi du projet de rénovation de la mosquée antique « Sidi Mohamed El-Habib Tidjani ») située au Ksar Ain Madhi, pour lequel une enveloppe de 40 millions Da a été débloquée.

Les délais du projet sont fixés à une (1) année. Selon les explications fournies à la délégation ministérielle, le plus important espace en cours de restauration est le lieu de naissance du Cheikh Ahmed Tidjani « fondateur de la Tidjania ». La ministre a également reçu des explications exhaustives sur le projet de réaménagement du ksar « Qourdane » à Ain Madhi et du cimetière de la famille Tidjane. Le Khalife général de la confrérie, Cheikh Mohamed Ben Ali El-Arabi Tidjani, a reçu la ministre de la Culture et des Arts au siège de la confrérie à Ain Madhi.

A cette occasion, le Khalife général de la confrérie a souligné l’importance de prendre en charge les monuments historiques à caractère religieux et spirituel, dont la zaouia Tidjania. La visite de la ministre a été clôturée par l’inauguration du théâtre régional (700 sièges) au chef-lieu de la wilaya. Selon la fiche technique du projet, une enveloppe de 793 millions Da a été consacrée à cette structure culturelle (réalisation et équipement) d’une superficie de 10.600 m2.

Estimant que le niveau culturel élevé des artistes de la wilaya de Laghouat méritait une structure importante comme le théâtre régional, Mme Bendouda a souhaité qu’elle soit préservée et érigée en pôle de l’art et de la culture au niveaux local, régional, national et même international.