Sommet Russie-Afrique: l’Algérie ne veut pas rater le rendez-vous de Sotchi

sotchi

Union européenne, Etats de l’Afrique de l’Ouest, Alliances économiques asiatiques, etc. le monde économique agit en bloc. Pour l’Algérie, le rendez-vous de Sotchi est le rendez-vous a ne pas rater pour s’amarrer aux grandes alliances tactiques et stratégiques dans le monde aujourd’hui.

De ce fait, comme le précise si bien le ministre des affaires étrangères, Sabri Boukadoum, la participation de haut niveau de l’Algérie au premier Sommet Russie-Afrique organisé les 23 et 24 Octobre courant à Sotchi (Russie), démontre la volonté de l’Algérie de faire avancer les intérêts du continent africain, mais aussi ses propres intérêts : « Il s’agit du premier Sommet Russie-Afrique, à l’image des autres sommets Chine-Afrique ou Japon-Afrique, et la participation de haut niveau de l’Algérie démontre la volonté de l’Algérie de faire avancer les intérêts du continent africain, mais aussi ses propres intérêts dans le cadre du respect des intérêts mutuels et le principe gagnant-gagnant », a-t-il dit, ajoutant que dans ce genre de Sommet « il y a énormément d’opportunités à saisir » lors de ce Sommet à caractère économique qui « touchera également à d’autres domaines ».

Le Chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, est arrivé mardi à Sotchi à la tête d’une importante délégation composée du ministre des Affaires Etrangères, Sabri Boukadoum, le ministre des Finances, Mohamed Loukal et le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab qui prendront également part à l’événement.

LIRE AUSSI Football: quand on veut, on peut