Réserves de change : le gouvernement dépensera les recettes du produit de 2019

banque d'algerie

L’Algérie dépensera, jusqu’à l’élection d’un nouveau président de la République, en décembre prochain, à partir du produit national de l’année en cours, que ce soit en matière d’hydrocarbures ou en dehors de celles-ci. De ce fait, les réserves de change à l’étranger ne seront plus touchées, ni appelées à financer des projets de quelque nature que ce soit.

La décision a été prise par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, et le gouvernement en a été instruit. Les réserves nationales sont du ressort du président qui sera élu en décembre prochain.

De ce fait, les recettes du commerce extérieure, dont évidemment les hydrocarbures, mais aussi celles des autres produits à l’exportation, les taxes douanières, la fiscalité et la parafiscalité seront les principaux moyens de financement qui seront mis en appui pour se financer d’ici à la fin de l’année, où le président élu prendra toutes les décisions envisageables concernant les réserves de change nationales.

LIRE AUSSI Agents et promoteurs immobiliers : les agréments passent aux walis

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis