Réception de 500 tonnes de poudre de lait: Disponibilité jusqu’à janvier 2021

lait

Par Rabah Kahouadji

Dans le but se sécuriser davantage les stocks en denrées alimentaires stratégiques, l’Office national interprofessionnel du lait et des produits laitiers (ONIL) a fait état ce mercredi 15 avril  de la réception au niveau du port d’Alger de quantité de poudre de lait, destinés aux laiteries publiques et privées des wilayas de la région  centre de l’Algérie.

En marge de la cérémonie de livraison de la marchandise, le directeur général de l’ONIL, Khaled Soualmia a déclaré que présentement les  stocks stratégiques des entrepôts de l’Office offrent une garantie de disponibilité de cette matière  pour répondre à la demande nationale au moins jusqu’à janvier 2021.

En effet, à la faveur  d’un point de presse, le Dg de  l’ONIL a également tenu a rassurer les citoyens sur le fait qu’il n’y aura pas de pénurie  ou de perturbation de l’opération d’approvisionnement en poudre de lait sur le marché national grâce aux stocks disponibles et à un approvisionnement continu des laiteries.Du reste, Khaled Soualmia rappelé que l’Etat a mis en œuvre, à travers le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, un programme spécifique afin d’approvisionner les laiteries du  Pays, notamment pendant le mois de Ramadan pendant lequel la consommation de lait connait une augmentation.

En outre, les mois d’avril et mai connaissent une grande disponibilité de lait frais au niveau des élevages nationaux, ce qui va également contribuer, a-t-il soutenu, à répondre à la demande de consommation de lait.

D’ailleurs, «Des navires de poudre de lait arrivent au niveau des ports nationaux quasi quotidiennement, même durant cette période particulière », a ajouté le premier responsable de l’ONIL. Il faut savoir que  l’Algérie a augmenté ses importations de poudre de lait au cours des dix (10) dernières années pour atteindre 180.000 tonnes en 2019 contre 90.000 en 2009,ce qui permet à l’ONIL de distribuer une moyenne mensuelle de prés de 8.000 tonnes de poudre de lait, au profit des laiteries du pays.

Par ailleurs, l’ONIL a enregistré une hausse sensible des quantités de lait produites, à l’échelle nationale, durant ces dix dernières années. Celle-ci a atteint les 850 millions de litres, contre 350 millions de litres en 2009.Néanmoins, le pays reste très dépendant de l’importation de la matière première essentielle par rapport aux habitudes alimentaires algériens. E

n 2019, les algériens ont consommé  plus que la moyenne mondiale en matière de lait avec un volume estimé à 145 litres par an, alors que, la moyenne mondiale fixée par la FAO est de 90 litres/an par citoyen.

LIRE AUSSI Djezzy équipe ses boutiques d’Hygiaphones pour lutter contre la propagation du Covid-19

1 Rétrolien / Ping

  1. Pétrole : le prix du Sahara Blend s'écroule - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.