Projet Desertec: l’expertise allemande à la rescousse

panneaux solaires

Par Rabah Kahouadji

Récemment,  l’Algérie avait relancé les consultations en vue de la réalisation du fameux projet  Desertec. Pour le développement du projet de production d’énergie solaire à grande échelle, elle compte  sur le soutien de l’expertise allemande.Pour ce faire, un accord de principe  a été signé au début de ce mois entre les deux parties,alors que le président directeur général du Groupe de Sonelgaz et le partenaire allemand communiquent ces jours-ci à travers la technologie de la vidéo à distance en préparation de l’accord technique, ainsi que la détermination des capacités naturelles et des qualifications que l’Algérie possède de l’énergie solaire. L’information a été officialisée par le ministre de l’Energie Mohamed Arkab.

Pour rappel, le ministère de l’Energie a récemment indiqué que l’Algérie était intéressée par la coopération avec le consortium allemand DII Desert Energy (Desertec) afin de renforcer les capacités de production d’énergies renouvelables et mieux encore les intégrer dans le système électrique algérien.Dans la même occasion , Arkab a révélé que le projet d’énergie solaire Desertec n’est qu’un projet qui s’inscrit dans le cadre d’une stratégie énergétique nationale en cours de préparation en coordination avec plusieurs ministères, dirigée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et cette stratégie sera présentée prochainement, le programme du Gouvernement, issu des engagements du Chef de l’état , incluant un point central, à savoir « la transition énergétique », comprend un programme dont la mise en œuvre est en cours pour procéder à la transition de l’énergie électrique produite à partir du gaz vers l’énergie électrique photovoltaïque.

Cependant,pour certains experts en la matière, ces derniers estiment  que le débat doit être centré sur la meilleure manière de réaliser l’objectif de 4.500 MW en 2024 en associant toutes les parties prenantes dont l’expertise nationale et de celle issue de la diaspora. Le recours à l’expertise internationale est la bienvenue pour aider à mettre en place un plan de déploiement, à soutenir financièrement les objectifs du plan d’action du gouvernement dans ce domaine et à faciliter la relocalisation d’investissements étrangers dans l’industrie et les services dont les EnRs ont besoin pour se développer en Algérie.

LIRE AUSSI Président Tebboune: première sortie sur le terrain