Avec 4.353.233 passagers transportés sur 37.281 vols en 2019: bons résultats pour Air Algérie

air algérie

La compagnie nationale Air Algérie a réalisé des résultats encourageant durant l’année 2019. Air Algérie a été classée à la sixième place des transporteurs étrangers qui dissertent la France.

La pavillon national s’est placé derrière Easyjet, Ryanair, Vueling, Lufthansa et Volotea, précise le bulletin statistique du trafic aérien pour l’année 2019 qui vient d’être édité.

Même si, souligne le bulletin, Air Algérie a vu sa part de marché réduite de 4,4 % sur son activité globale, 2.869.584 passagers l’ont choisi pour voyager en France. Ce taux représente 66 % de part de marché, soit une hausse de 8,1 % par rapport à l’année 2018. Durant toute l’année, Air Algérie a transporté quelques 4.353.233 de passagers lors de 37 281 vols.

Durant la même année, indique le bulletin, Air Algérie a réalisé, en terme d’unité de trafic, soit un UDT pour 1 passagers, 3 029,9 UDT, équivalent à 2 869 584 de passagers. Ce chiffre représente les passagers des vols commerciaux uniquement. Avec cette performance, Air Algérie se place bien devant les compagnies marocaine et tunisienne.

Juste après Lufthansa

Royal Air Maroc a transporté pour la même année quelques 1 728 273 passagers, soit une baisse de 5% . Le pavillon tunisien, Tunisair a, quant à lui, transporté 1.395.245 passagers, soit une baisse de 8.6%. Le bulletin a mis en évidence, également le placement des vols low cost. Sans 4 de ces vols, Air Algérie pourrait se placer en seconde position des transporteurs étrangers dissertant l’Hexagone, après la compagnie allemande Lufthansa.

Pour l’activité du fret, Air Algérie a transporté 16. 037 tonnes de marchandises entre les deux pays. A noter que les données fournies dans le bulletin concernent à titre principal les mouvements commerciaux. Selon la définition retenue ici, ce sont les vols effectués à titre onéreux par un aéronef civil, à destination ou en provenance d’un autre aéroport. Le Bulletin statistique de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) est élaboré à partir des informations de trafic commercial provenant des aéroports français et fournies par les transporteurs aériens.

LIRE AUSSI Banque Mondiale: promotion attendue de l’algérien Benhassine

1 Rétrolien / Ping

  1. Boumerdes : des cadres de l'hydraulique suspendus - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.