Marketing touristique : appel à l’amélioration du niveau de la formation continue

tourisme

Les participants à la clôture des travaux des 13èmes Journées internationales du marketing touristique ont mis l’accent, jeudi à Alger, sur la nécessité de promouvoir et d’améliorer le niveau de la formation continue en matière de marketing touristique à travers le soutien de l’investissement et la formation de l’élément humain à même de contribuer au développement du secteur touristique, et ce en vue de l’ériger en « locomotive » du développement durable.

A ce titre, les participants ont recommandé de mettre en place une stratégie nationale de promotion de la destination touristique Algérie afin d’attirer les touristes nationaux et étrangers, relevant, en même temps, la nécessité de « tracer des programmes touristiques prenant en compte la diversité culturelle et les circuits touristiques existants, de fournir des moyens de transports et d’offrir des prix concurrentiels selon les moyens financiers des touristes, toutes franges confondues ».

De son côté, la représentante du ministère des Transports et des Travaux publics, Oum El-Khir Sahli a évoqué toutes les mesures prises par l’Algérie à l’effet de concrétiser les projets de développement des transports en Algérie, rappelant les acquis  enregistrés ces dernières années à l’effet de réaliser le développement durable et de renforcer l’investissement touristique, notamment dans les zones côtières ainsi que dans les Hauts plateaux et le Grand Sud algérien.

Pour sa part, le directeur général de l’Ecole supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Oran, Ludovic Piniello a insisté sur l’impératif de « renforcer, soutenir et actualiser la formation selon les exigences actuelles du tourisme », soulignant la nécessité d’améliorer le niveau de services, notamment en matière de restauration, d’hôtellerie et de gestion administrative.


LIRE AUSSI Ambassade US à Alger: mission commerciale agroalimentaire


D’autres intervenants ont, quant à eux, mis en avant l’importance de prendre en charge et de réaliser dans les régions côtières des infrastructures touristiques répondant aux standards internationaux en vigueur afin d’attirer les touristes et d’accorder un intérêt au tourisme interne, notamment dans les régions du Sud, les anciennes villes et les stations thermales.