L’université de M’Sila obtient un nouveau brevet d’invention

msila université

L’université Mohamed Boudiaf de M’Sila vient d’obtenir un nouveau brevet d’invention délivré par l’Institut National Algérien de la Propriété Industrielle (INAPI) d’un procédé de fabrication d’un prototype de brique de terre crue, a-t-on appris, dimanche auprès de cet établissement d’enseignement supérieur.

Compressée et stabilisée à haute performance et résistance et durabilité, cette brique a été inventée suite aux travaux de recherche menés par le Professeur, Mohamed Bencheikh, directeur du laboratoire de recherche en géo matériaux, a indiqué la même source.

Cette invention consiste à donner un autre sens aux briques de terre traditionnelles utilisée dans la construction en lui conférant des caractéristiques de hautes performances, a indiqué la même source expliquant qu’il s’agit d’une haute résistance mécanique et une durabilité vis à vis de l’effet de l’environnement extérieur agressif (climat chaud ou les pluies torrentielles).

En plus, cette brique est caractérisée par son confort thermique et participe à la protection de l’environnement par sa faible consommation d’énergie. Le type de brique fabriquée selon le procédé de cette invention est issue d’un mélange de la terre crue et de sable de dune, faiblement stabilisée avec du ciment ou de la chaux, caractérisée par la haute compression lors du moulage.

Le Pr Bencheikh a ajouté que la présente invention se rapporte au domaine des matériaux de construction, elle servira à l’éco construction des maisons individuelles modernes ou rurales, conçues également pour la réparation ou la rénovation du patrimoine bâti et ouvrages à caractère historiques ou culturels construits en brique de terre.

Ces hautes performances sont obtenues, lors de cette invention et selon ce procédé de fabrication sur une formulation de mélange basée essentiellement sur le choix de la qualité de la terre et du sable, la teneur en eau adéquate dans le mélange et la mise de la brique en cure en conditions d’humidité et de température adéquates durant l’opération de séchage, a-t-il- ajouté . L’université de M’sila est classée en tête des établissements dépositaires de brevets d’invention, pour la deuxième année consécutive, a-t-on noté de même source expliquant que 15 nouveaux brevets viennent d’être déposés à l’INAPI en 2020 contre deux en 2019.