Législatives du 12 juin: TAJ en lice avec un programme « réaliste »

zerouati

La présidente du Parti Tajamoue Amal El Jazair (TAJ), Fatima-Zohra Zerouati a affirmé, samedi à Alger, que sa formation politique se lancera dans la campagne électorale des législatives du 12 juin prochain, avec un programme « réaliste » qui répond aux exigences de la conjoncture.

En prévision de la campagne électorale qui débutera lundi prochain, le parti TAJ sera en lice dans 55 wilayas et quatre circonscriptions pour la communauté algérienne à l’étranger, avec un programme « réaliste répondant aux aspirations actuelles », a déclaré M. Zerouati lors d’une rencontre d’orientation avec les candidats des wilayas du Centre.

Appelant les citoyens à la participation à ces élections « en rupture avec l’abstentionisme », la présidente de TAJ a exhorté les formations politiques à « bannir les surenchères et les pratiques du passé », soulignant « l’impérative implication de tout un chacun à la cristallisation d’une véritable solution à l’Algérie par les moyens démocratiques ». « La classe politique est face à un défi historique à la lumière des tractations et du Hirak que vit le pays », a-t-elle estimé, rappelant que l’objectif principal était d’opérer un changement « à travers la restauration de l’autorité des institutions et le respect de l’étique politique en adéquation avec les ambitions des jeunes, de l’élite et des autres catégories ».

Evoquant « la charte d’engagement du candidat » élaborée par le parti, Mme. Zerouati a fait savoir que « le candidat signe un engagement de respect des 10 dispositions qu’elle prévoit, affirmant qu’il s’agit de règles « engageant non seulement le candidat mais tout le parti vis-à-vis du citoyen ». Sur le plan international, la présidente du Parti TAJ a condamné « la barbarie » dont fait objet le peuple palestinien, la qualifiant de « crime » au su et au vu des institutions internationales, notamment le Conseil de sécurité, les organisations des droits de l’Homme ainsi que la Ligue arabe qui observe le silence, appelant cette dernière à mettre de côté les différends afin de constituer « un fort appui à cette cause fondamentale ». Dans ce sillage, elle a salué les positions officielles de l’Algérie en faveur des causes justes de par le Monde, en tête desquelles la cause palestinienne, « une position inaliénable pour une question imprescriptible », a-t-elle ajouté.