L’américaine GE décroche un contrat de 3 millards $ avec Sonelgaz

La compagnie américaine GE a décroché aujourd’hui un contrat de 3 milliards de dollars auprès de la Sonaelgaz.
Le contrat, jugé historique par la partie américaine, comprend des services d’exploitation et de maintenance à long terme (O & M) sur 10 centrales électriques de la Sonelgaz, qui génèrent 11 GW de puissance. Il porte également sur des mises à niveau technologiques pour l’amélioration de l’efficacité énergétique et la fourniture de plus de 420 MW de puissance supplémentaire ainsi que l’introduction par GE de nouvelles solutions numériques. Ensemble, ces capacités renforceront l’efficacité opérationnelle et la productivité des centrales électriques. Elles permettront également d’économiser jusqu’à 2 milliards de dollars de gaz qui peuvent être mis en vente sur le marché international.

LIRE AUSSI L’étonnant parcours en Algérie d’une société chinoise de chemin de fer

« Le gouvernement algérien et Sonelgaz ont une vision claire de l’avenir du secteur énergétique du pays », a déclaré Steve Bolze, président et chef de la direction de GE Power. «L’accent est mis sur la construction de la capacité industrielle et sur la transformation numérique des actifs des centrales électriques, considérés comme des investissements à long terme dans l’avenir du pays. GE est honoré de renforcer notre collaboration avec Sonelgaz et de créer un écosystème local dynamique pour le secteur de l’énergie qui aidera à répondre aux besoins des personnes et des industries diverses en Algérie « .
L’accord a été signé par le président et chef de la direction de Sonelgaz SPE, Sabri Lezhari et le président et chef de la direction de GE Northwest Africa, Touffik Fredj, en présence du Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, le ministre de l’Énergie, Noureddine Boutarfa, le P-dg de Sonelgaz, Mustapha Guitouni, le président et chef de la direction de GE Power, Steve Bolze.

LIRE AUSSI Les opérateurs algériens ne profitent pas des faveurs des USA
La cérémonie de signature a eu lieu à l’usine GE Algeria Turbines (GEAT) à Ain Yagout, une joint venture créée en 2014 par GE et Sonelgaz, qui fabriquera des turbines à gaz et des turbines à vapeur pour les besoins de génération de puissance de Sonelgaz.

Le site de Ain Yagout à Batna, qui couvre une superficie de 20 hectares, a été choisi par les deux partenaires pour abriter ce complexe industriel, qui sera annuellement capable de fabriquer des équipements pouvant générer jusqu’à 1,5 GW de puissance. Les activités ont commencé à GEAT il y a quelques mois après que Sonelgaz ait placé le premier ordre de quatre turbines à gaz et deux turbines à vapeur. L’équipement sera livré entre 2019 et 2020 et sera connecté au réseau national d’ici 2021.

LIRE AUSSI Sonelgaz: le réseau de transport de gaz sera porté à 20.000 km