Kahina Haddadi: des expériences de gestion de déchets

La directrice de la communication et du markéting de l’Agence nationale des déchets, Benhaddadi Kahina, a estimé, dans un entretient à l’APS, que le 2ème Salon international du recyclage et du traitement des déchets, ouvert lundi à Oran, est une occasion pour faire connaitre les expériences initiées à l’étranger dans le domaine de la gestion des déchets.

Question : Quels sont les objectifs de cette deuxième édition du Salon et qu’attend-t-on de la participation des partenaires étrangers ?

Réponse : l’objectif du Salon est d’ouvrir le champs aux jeunes promoteurs pour leur faire connaitre les technique modernes utilisées dans le domaine de gestion de s déchets, l’évolution et la promotion de la gestion des déchets et des activités liées à la récupération et au recyclage.

Cette manifestation écologique de premier degré permettra également de faire découvrir des expériences locales et étrangères dans les domaines du tri et du recyclage des déchets pour leur valorisation, et de sensibiliser les citoyens sur la question de l’environnement et de sa préservation.

Enfin, le salon est l’occasion pour les jeunes d’échanger leurs connaissances avec des spécialistes dans ce domaine – l’expérience coréenne dans le domaine de la gestion des déchets entre autres – et de s’inspirer de certains modèles et des techniques utilisées afin de les matérialiser sur le terrain par la création d’entreprises produisant des matières premières de qualité supérieure à partir de déchets et autres résidus.

Question : La valorisation des déchets commence à intéresser des opérateurs à l’échelle nationale. Ce créneau connaît-il un développement certain ?

Réponse: A l’échelle nationale, il existe 288 entreprises recensées par l’Agence nationale des déchets activant dans le domaine de la récupération et de la valorisation des déchets plastiques, du papier et du carton. Le volume de déchets généré au niveau national est estimé à 12 millions de tonnes par an, à raison de 20 kg par jour et par citoyen. Notre objectif à l’AND est de réduire le volume de déchets à la source avant le tri et le recyclage.

Question : Quelles sont les perspectives d’exploitation des déchets recyclés (compost organique) du secteur agricole ?

Réponse: Le compost organique est récupéré à partir des déchets organiques au titre de la stratégie du Ministère de l’environnement et des énergies renouvelables. Aujourd’hui, des expériences-pilotes sont menées à l’échelle locale par l’établissement de partenariats étrangers pour développer cette expérience au niveau national.

Justement, la journée d’étude sur le thème « Partenariat durable pour la gestion intégrée des déchets », prévue mardi, dans le cadre des activités du 2ème Salon international d’Oran, sera une occasion pour s’enquérir davantage de ces expériences étrangères dans le domaine de la gestion des déchets.

LIRE AUSSI Gestion de déchets: les nouveaux mécanismes de Zerouati