Hydraulique: mises en demeure au groupe Haddad

haddad

Deux mises en demeure ont été adressées coup sur coup au groupe ETRHB de Ali Haddad, actuellement en détention à la prison d’El Harrach pour plusieurs chefs d’accusation, dont les avantages indus, accaparement non conformes de marchés publics, etc. sont les moindres.

Une première mise en demeure a été le fait du ministère des Ressources en eau, qui constatant les retards, les arrêts dans les travaux, et de ce fait, l’abondant des chantiers, vient d’adresser, d’abord, une deuxième mise en demeure au groupe ETRHB Haddad au sujet de l’exécution et réalisation non encore abouties du transfert des eaux à partir du barrage de Kef Eddir – Branche Tipaza.

Le marché en question porte le N°18/ANBT/SM/2017, conclu avec le groupe ETRHB HADDAD et visé par la Commission Sectorielle des Marchés sous le N° 107/2017 du dossier N°87/M/T/2017 du 22/06/2017 et visé (engagement juridique) par le contrôleur financier le 19/10/2017 sous le N°02, ayant pour objet «Etude d’exécution et réalisation du Transfert des eaux à partir du barrage de Kef Eddir – Branche Tipaza ».

L’ordre de service de démarrage des travaux a été donné le 26/10/2017, pour un délai de trente six (36) mois. Deux années après, les travaux qui devaient se situer à un taux de réalisation avoisinant les 70 % sont pratiquement au point mort, si ce n’est quelques menus travaux, et « vu le retard considérable accusé par le groupe ETRHB HADDAD dans l’élaboration des études d’exécution et les travaux de réalisation du projet; la lettre de mise en demeure N°1734/ ANBT/DRC/SDG/19 du 02/05/2019 pour activer la livraison des plans d’exécution nécessaires pour résorber le retard enregistré et de transmettre un planning de réalisation actualiser permettant l’achèvement des travaux dans les délais contractuels; la première mise en demeure publiée en date du 06/06/2019 dans les quotidiens nationaux Horizon et Chaab en vu de prendre toutes les dispositions nécessaires pour le renforcement du chantier en moyens humains et matériels nécessaires afin de résorber le retard enregistré; enfin, l’abondant du projet constaté par la direction du projet de l’ANBT; ainsi que les diverses correspondances entre les services des eaux de Tipaza, relevant du ministère de tutelle et le groupe Haddad, ce dernier a été mis en demeure, sous huitaine, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour le renforcement de son chantier en moyens humains et matériels nécessaires en vu de résorber le retard enregistré. Faut de quoi, des mesures coercitives prévues par la réglementation en vigueur seront prises à l’encontre du groupe.

La seconde mise en demeure concerne  le marché conclu entre l’Office National d’Irrigation et du Drainage sis à EL MARSA route de Bordj El Bahri Alger et le Groupe ETRHB HADDAD pour la réalisation des travaux du lot n° 01 ouvrages de prise et adduction de la plaine de Habra et l’aire de Hacine wilaya de Mascara.

D’après les constatations faites sur place par les responsables de l’Office National d’Irrigation et du Drainage, il a été constaté que le groupe Haddad a libéré son effectif et évacué son matériel sans informer le maître de l’ouvrage. Cet abandon du projet a été suffisant pour motiver une mise en demeure , invitant et l’entreprise Groupe ETRHB HADDAD  à répondre à ses obligations contractuelles dans un délai de dix (10) jours.

LIRE AUSSI CAN 2021: Mobilis au rendez vous avec les verts

1 Rétrolien / Ping

  1. Les 5 candidats sur le terrain: l’économie pour convaincre… - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.