France: levée de 260 milliards d’euros en 2021 pour financer la relance

aft

La France va lever 260 milliards d’euros à moyen et long terme sur les marchés en 2021 dans des conditions de financement encore très favorables, a annoncé l’Agence France Trésor. Le montant des émissions prévues pour 2021 est équivalent à celui de 2020, qui a constitué un record pour une année.

Il est aussi similaire à la prévision de septembre et ne devrait pas évoluer même avec « une éventuelle révision à la hausse du déficit budgétaire d’ici à l’adoption définitive de la loi de finances pour 2021 », a indiqué l’AFT dans un communiqué relayé jeudi par les médias de l’Hexagone. Cette éventuelle hausse par rapport au projet de loi de Finances 2021 présenté fin septembre « sera couverte par l’augmentation de l’encours des titres à court terme », indique-t-elle.

Les émissions à moyen et long terme initialement prévues pour 2020 s’élevaient à 205 milliards d’euros. Les mesures de soutien à l’économie afin de faire face aux conséquences des restrictions sanitaires pour lutter contre la propagation du Covid-19 en ont provoqué de nouvelles. Elles correspondent à 11,6% du Produit intérieur brut français de l’année. Malgré cette forte hausse, l’Etat français s’est endetté à des conditions historiquement favorables en 2020.

Taux flexibles

En 2021, « nous prévoyons toujours un environnement favorable avec des taux faibles et négatifs sur une bonne partie » des émissions, a assuré le patron de l’Agence France Trésor Anthony Requin. Malgré la reprise économique, le gouvernement français prévoit que la dette publique restera encore élevée à horizon 2025, « autour de 117% » du PIB, avant un début de « décrue ». Cette année, la dette devrait s’envoler à 117,5% du PIB, puis redescendre légèrement à 116,2%, selon les prévisions du gouvernement. En matière d’activité économique, après une chute du PIB de 10% cette année, et un rebond de 8% l’an prochain, le gouvernement table sur une croissance de 3,5% en 2022.