FCE : Haddad interdisait aux employés l’usage de l’ascenseur

haddad

Les langues se délient et nous en apprennent chaque jour un peu plus sur Ali Haddad.  Cet homme d’affaire poursuivi dans plusieurs affaires de corruption se distinguait par un comportement autoritaire et totalitaire sur lesquels peu a été dit encore. Durant son règne à la tête du FCE, ce dernier interdisait ainsi tout bonnement aux employés l’utilisation de l’ascenseur, apprend-on de sources sûres.

Il lui était  en fait exclusivement destiné et seuls ses invités étaient autorisés à l’utiliser. Après son départ, la règle établie est demeurée de mise. Disciplinés, les employés de cet organisme ont continué à utiliser les escaliers du bâtiment et ne s’en sont pas plaint au nouveau responsable qui n’y avait pas prêté attention.

Se rendant compte de la situation, ce dernier, outré, a très vite annulé la mesure imposée par Ali Haddad et rétabli le droit d’utilisation de l’ascenseur.

Incarcéré depuis Avril dernier, l’homme d’affaire réputé pour sa proximité avec les Bouteflika est appelé à être à nouveau jugé le 11 Avril prochain. Il sera jugé pour obtention d’indus avantages, blanchiment d’argent et transferts illégaux d’argent à l’étranger. Ali Haddad a déjà comparu lors de deux procès différents, celui du passeport en cours de validité trouvé sur lui lors de sa tentative de fuite par la Tunisie et l’affaire de l’automobile dans laquelle ont été jugés Ouyahia, Sellal, deux anciens ministres de l’industrie (Yousef Yousfi et Mahdjoub Bedda) ainsi que plusieurs concessionnaires automobile. Il a été condamné à six mois et trois ans de prison.

LIRE AUSSI Malgré la chute des prix du pétrole : les autorités excluent le recours à l’endettement extérieur

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis