El Tarf : sensibilisation à l’importance de la valorisation du patrimoine et à sa préservation

La multiplication des actions de sensibilisation pour la préservation et la valorisation du patrimoine a été soulignée lundi à El Tarf par la directrice de recherches préhistoriques du Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), Latifa Sari.

Lors d’une journée d’études dédiée à la valorisation économique du patrimoine culturel, Mme Sari a insisté, dans sa communication consacrée à la préhistoire et aux vestiges archéologiques marquant cette époque préhistorique dans cette région frontalière, sur l’importance de la sensibilisation des populations autochtones, particulièrement les élèves, à l’impérative préservation du patrimoine existant dans cette wilaya qui demeure, à ce jour,  »un musée à ciel ouvert ». L’accent a été également mis sur le rôle de l’approche participative dans la sensibilisation à l’importance du patrimoine culturel et à la poursuite des recherches dans cette wilaya dans l’extrême Nord-est du pays, jugées « encore insuffisantes voire rares ».

S’inscrivant dans le cadre de la célébration du mois du patrimoine, cette rencontre, qui a été organisée par l’association culturelle de wilaya  »Amel » pour la promotion du patrimoine touristique, vise, selon son président Mourad Farhi, et le directeur local de la culture et des arts, Adel Safi,  »à asseoir des passerelles de communication entre les citoyens et les secteurs spécialisés dans le domaine archéologique et la recherche anthropologique afin de  »mieux connaître le passé de cette wilaya frontalière et de participer à sa préservation et sa valorisation ».

Aussi, cette rencontre permet-elle aux populations et associations activant dans le domaine de la protection du patrimoine, d’être  »au fait des efforts déployés dans ce domaine et de connaître les opportunités offertes en matière de valorisation économique du patrimoine culturel ». Deux autres communications traitant du « potentiel naturel et littoral de la wilaya d’El Tarf » et « poterie entre patrimoine et moyen de développement économique entre le passé et le présent » ont été également débattus lors de cette rencontre, organisée à la bibliothèque principale de lecture publique Françoise Louise dite Mabrouka Belgacem.

Des Visites guidées à travers différents sites archéologiques et historiques de cette wilaya ont été organisées en étroite collaboration avec les services de la direction locale de l’éducation, les services des œuvres universitaires et la direction locale de la formation professionnelle, en sus d’une exposition dédiée au patrimoine immatériel de cette wilaya frontalière, a précisé le directeur local de la culture et des arts.