EL TARF LE TRONCON DREAN-GHANGUET AOUN LIVRE EN 2021

autoroute

Par Tahar BOUDJEMAA

Le projet de l’autoroute Est Ouest dont les travaux sont en cours de réalisation,  et qui relie l’ensemble du pays à la frontière algero-tunisienne, sera livré au cours de l’exercice du deuxième semestre si les maîtres d’ouvrage parviennent à concrétiser plusieurs travaux qui empêchent le projet d’avancer.

Ces travaux concernent notamment la protection des diverses sources d’eau, les canalisations d’eau potable dans la commune de Boutelja, qui compte un très grand nombre de sources exploitées par des investisseurs et l’Algérienne des eau. Il est question aussi de déployer ailleurs les lignes électriques de hautes tension.

A noter que ce tronçon qui a fait couler beaucoup d’encre traîne en langueur depuis presque deux ans. Les responsables locaux notamment l’ex-wali de la wilaya actuellement à Bechar, assumant les mêmes fonctions, avait donné plusieurs rendez-vous pour son inauguration en dépit des aides fournies au réalisateur qui n’arrive pas à avancer étant donné les nombreuses difficultés rencontrés sur au moins une distance de sept kilomètres et la nature du terrain par endroit accidenté et rocailleux dans la commune d’El Asfour daira de Besbes.

Depuis le mois de mars dernier, le personnel de la société chinoise a perdu 40 pour cent de ses effectifs  ouvriers, selon les différentes déclarations faites à la presse.

Il reste à réaliser de ce tronçon de 86.4 km plus de la moitié alors que les responsables de ce projet de grande envergure qui passe par plusieurs localités de la wilaya (Dean à l’ouest jusqu’à Khanguet Aoun dans la commune de Ramel Souk frontière tunisienne) donnent un taux  d’avancement des travaux de presque 80%.

Dans une récente déclaration faite par le premier ministre M. Djerad, il a sommé les responsables chargés de ce projet de finaliser les travaux restants afin de mettre en place un programme de paiement sur le tronçon d’est en ouest à partir de 2021.

Il est à signaler que le projet consommera 84 milliards de dinars. A sa réalisation, il facilitera l’échange avec la Tunisie ainsi que les échanges  économiques et la fluidité de la circulation routière.