Changements à la tête de la DGSI et DGDSE : la fin de l’ère des dépassements   

généraux

Des changements notables s’opèrent depuis quelques jours à la tête de hautes instances sensibles des corps de sécurité. 

Le dernier en date remonte à quelques heures seulement, puisque ce jeudi matin a enregistré le retour  du général major Youcef Bouzit  à la tête de la DGDSE, une figure très connue et ayant toujours bénéficié d’un grand respect au sein de sa corporation.

Si l’on parle aujourd’hui de retour c’est parce que Youcef Bouzit revient en fait à «la maison»  d’où il a été écarté après de très longues années de gestion de dossiers très sensibles (notamment régionaux). Son départ a été perçu comme étant l’un des indices les plus probants d’une volonté de démembrement et de fragilisation des services de sécurité algériens, mais il se trouve que l’inverse semble se produire aujourd’hui.

Toutes les données semblent indiquer qu’un processus inverse s’est mis en place. L’affaire  de l’ex-patron de la Direction Générale de la sécurité intérieure (DGSI) se voulait d’ailleurs un signal très fort allant dans ce sens. Le très controversé Ouassini Bouazza a été arrêté, interrogé et placé sous mandat de dépôt à la prison militaire de Blida. On lui reproche de graves dépassements et des agissements allant à l’encontre des intérêts du pays.

Depuis plusieurs jours, des informations non démenties affirment que certains de ses collaborateurs les plus proches (des officiers) ont fait l’objet de mesures similaires et qu’ils sont détenus et poursuivis pour les mêmes motifs.  Le fait que des changements aussi significatifs interviennent à quelques heures d’intervalles, dans des directions aussi sensibles, ne peut être à l’évidence des signes du hasard.

Des sources bien informées laissent entendre que ces changements pourraient se poursuivre, ils ont pour objectif de  rétablir l’ordre et de mettre fin à l’ère des dépassements et injustices dont se plaignent les algériens.

LIRE AUSSI FMI: l’Algérie exposée à un inquiétant déficit budgétaire en 2020

1 Rétrolien / Ping

  1. Une première en Algérie: «Allo Khedma», une aide au quotidien - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.