Agriculture: Plaidoyer de l’Organisation du patronat algérien

agriculture

Par Rabah Kahouadji

M. Abderrahmane Sidi Saïd, président de l’organisation du patronat algérien a estimé à Alger que  l’Organisation du patronat algérien s’attache à devenir une véritable force de propositions à même de redynamiser les actions tendant à faire évoluer dans les prochaines années une économie agricole semblable à celle des pays dits émergents.

A la faveur d’une rencontre nationale, des experts et des professionnels ont pour la plupart, chacun dans son domaine, dressé un état des lieux sur la situation générale des deux secteurs en question tout en relevant les points faibles et les atouts qui caractérisent  et l’activité agricole  et celle des industries agroalimentaires. Pour sa part, le directeur des programmes de l’OPA, en l’occurrence Akli Moussouni, ce dernier n’a pas manqué  de rappeler que les objectifs de cette institution concernent en premier lieu la recherche d’actions  efficaces et rationnelles  dirigées vers la concrétisation de solutions appropriées aux problèmes dont souffle notre agriculture.

Plus en détail, M. Ferhat Aït Ali, en tant qu’expert financier, a soulevé quant à lui  l’obligation d’une opération de refondation de l’économie nationale sur des bases solides avec des délais raisonnables bien entendu avec l’accompagnement de tous. «Le socle des réformes urgentes à entreprendre repose essentiellement sur la stabilité juridique, la perspicacité dans l’identification des objets nationaux et surtout la transparence dans la gestion de l’acte économique garantissant l’égalité des chances pour tous», a souligné Ferhat Aït Ali.A

ussi,M.Mokrane Nouad, spécialiste  du développement des filières agricoles et agroalimentaires, a montré dans son intervention comment  les industries agroalimentaires  occupent une place privilégiée et son développement constitue une priorité économique pour les pouvoir publics. Un autre expert, le consultant indépendant, Sofiane Benhadjali a insisté sur l’importance d’aller vers une agriculture durable capable  de subvenir aux besoins de la population actuelle et celle des générations futures.

LIRE AUSSI Port d’Alger : 2,8 millions T de marchandises au T1 2019