Zerouati: capacité de tri de 13 MT de déchets par an

déchets

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati a indiqué que l’Algérie a la capacité de tri de 13 millions de tonnes de déchets par an.

Animant un point de presse en marge de la visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mostaganem, Mme Zerouati a souligné que le tri et la valorisation de 6 millions de tonnes de déchets cette année et pour une durée de cinq ans permettra de réaliser une opération de fabrication et de valorisation des déchets d’une valeur de 2 milliards de dollars.


LIRE AUSSI Centrale de Hamma: la guerre Ansaldo-Siemens


2 milliards $ investis dans l’environnement

La ministre a fait savoir que l’Etat algérien a investi, durant les 15 dernières années, une valeur de 2 milliard de dollars dans des infrastructures du secteur de l’environnement et des énergies renouvelables qu’on peut récupérer grâce à la valorisation des déchets pendant cinq années seulement.

Mme Zerouati a aussi indiqué que son département ministériel vise à fabriquer les déchets à travers la promotion des métiers verts, à accompagner des projets d’investissement dans les domaines de l’énergie nouvelle et à valoriser et de recycler les déchets de différents types.

Cette nouvelle approche économique s’appuye sur la garantie de la performance opérationnelle de collecte, de tri et de recyclage des déchets, a-t-elle souligné, exhortant les jeunes à investir dans ces opérations et à créer un réseau national (banque de données) d’informations sur les matières premières récupérées qui seront vendus aux enchères.

La ministre a inspecté un projet d’investissement privé de partenariat algéro-finlandais d’une valeur de 15 millions d’euros dans la commune de Hassi Mameche. Ce projet contribuera, une fois mis en service dans 18 mois, à la production de l’énergie électrique, du gaz et du compost à partir de l’opération de récupération des déchets, en plus de fournir 126 postes d’emploi permanents.


LIRE AUSSI ENGTP : la facture salée du gardiennage


Mme Zerouati a eu des explications sur le projet de plantation de plus de 13.000 arbustes d’argan rares à usages économiques dans les domaines de l’industrie du cosmétique, pharmaceutique, alimentaire à la fondation de « Djanattu El Arif » de développement durable dans la commune de Sayada.

La ministre a appelé les jeunes à investir dans les domaines de production d’huiles rares à utilisations sanitaire et alimentaire dont l’argan et dans les domaines de matériaux de construction économisant l’énergie.

LIRE AUSSI Importations: échec des solution d’Ouyahia