YATTAFEN (Ain El Hammam): des logements de fonctions non raccordés au gaz de ville

YATTAFEN

Mehana. B

Si les résidents  et les administrations et autres services d’utilité public, de Souk El Had chef lieu de la commune de Yattafen, sont raccordés au gaz de ville en 2018 ; ainsi que la majorité des foyers des deux autres villages de la commune, à savoir Aït Saada et Aït Daoud auquel s’ajoutes les écoles primaires CEM et autres dispensaires et agence postale de toute la commune et chef lieu sont raccordées en 2019 ;il n’en est pas de même pour les 03 logements de fonctions de l’annexe du centre de formation de Yattafen , lequel centre de formation est aussi situé au chef lieu de la commune.

Certes les locaux de ladite annexe du centre de formation sont raccordés depuis un bon bout de temps , que ce soit l’administration ou les ateliers et autres salles de cours ; mais ce qui est étonnant pour l’un des plus ancien occupant d’un des logements d’accompagnement « pourtant il suffit de prolonger la conduite principale desservant l’annexe d’au maximum 100 mètres , de même nous occupants de ces logements de fonction ne demandons pas que les travaux soient exécuté à l’intérieur de nos logements , mais juste à ce que les travaux continuent jusqu’au mur ou il faudra placer la niche et ainsi nous continuerons nous même le branchement et l’installation à l’intérieur des foyers que nous occupons , comme c’est fait pour tous les établissements public de la commune ou d’ailleurs ». Selon un des occupant d’un de ces logements à savoir le plus ancien  résident de ce centre de formation qui n’est autre que l’ex directeur de cette structure qui était durant les années 70 et 80 un Foyer des Activités de Jeunes ( FAJ)de la commune « nous ne comprenons pas qui a pris la décision de nous priver d’un droit de citoyen , est-ce l’actuel responsable de cette annexe qui lui n’habite plus dans le logement de fonction qu’il occupait avant , ou est-ce la sonelgaz ou un autre responsable d’ailleurs ou l’entreprise réalisatrice du projet raccordement gaz de ville ? ».

Ces résidents ne demandent qu’un droit fondamental à savoir bénéficier de ce que tous les citoyens de la localité ont , quand à l’installation interne du logement elle sera à la charge de l’occupant ou du locataire. Pour cela «  nous demandons l’intervention de la cheffe de Daïra de Béni-Yenni et du chargé de la gestion des affaires de la commune de Yattafen , celle aussi du directeur du centre de formation professionnelle d’Ain El Hammam de qui dépend l’annexe du CFPA , le directeur de wilaya de la formation et de tous ceux qui sont concernés par cette injustice et abus de pouvoir pour nous rétablir dans nos droits , et pour cela nous avons adressé des courriers à qui de droits et nous ne comptons pas nous taire et accepter cette situation » nous dira le chef de famille de ce logement .Il y’a lieu de signaler que cette annexe aurait pu être un CFPA du fait qu’elle soit la plus ancienne d’abord de la région , puis qu’elle est située en plein centre de deux daïra Ain El Hammam et Béni–Yenni.

A cela s’ajoute la réalisation d’un centre de formation professionnelle neuf dans la commune d’Iboudraren, depuis prés d’une dizaine d’années, mais qui n’accueille pas de stagiaire puisqu’il est situé entre Iboudraren et Ouacif et qu’il n’a pas de transport, de même qu’il est situé sur une route plus que déserte. Un autre centre existe encore  dans un village de la commune de Béni-yenni mais qui vit aussi la même situation pas de professeurs ni de stagiaires.

 

1 Rétrolien / Ping

  1. Urgent: libération de Abdelmalek Benhamadi - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.