Visa pour la Turquie: l’Algérie va appliquer la réciprocité

turquie

La réaction officielle de l’Algérie sur les nouvelles mesures prises par les autorités turques concernant la délivrance des visas pour les Algériens, est intervenue par une déclaration du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.

Sabri Boukadoum a expliqué que cette décision a été prise sans préavis, et son département n’a reçu aucune communication de ce pays concernant ces nouvelles procédures. « Tous les pays sont libres de prendre les décisions qui lui conviennent et l’Algérie prendra les siennes », a-t-il déclaré en marge de l’ouverture, mardi, de la session parlementaire pour l’exercice 2019/2020 à l’APN.

Boukadoum a affirmé que l’Algérie appliquera le principe de réciprocité. « Nous appliqueront la loi de réciprocité », a-t-il dit, ajoutant que « nous n’avons rien à perdre ».

Pour rappel, il y a quelques jours, les autorités turques, par l’intermédiaire de la compagnie aérienne Turkish Airlines, ont annoncé, une série de nouvelles conditions d’octroi de visas aux Algériens.

En effet, les autorités turques ont décidé qu’à partir du 1er octobre 2019, le visa électronique de type C1 (pour les personnes âgées entre 18 et 35 ans) sera « totalement annulé »,et qu’à partir de la même date, le visa B1 (pour les personnes âgées de moins de 18 ans et de plus de 35 ans) sera toujours délivré, à conditions de satisfaire à un certain nombre de conditions, à savoir, avoir « un visa ou une résidence en cours de validité pour les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou l’espace Schengen ». Il a été précisé que, celui qui ne remplit pas ces conditions « va devoir faire une demande de visa (vignette sur passeport) auprès des services consulaires de l’ambassade de Turquie en Algérie ».

LIRE AUSSI Justice: demande de levée d’immunité pour 3 députés