Vidéo: l’attachement de Aziz Belaid à la légalité

belaid

 Le candidat à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain, Abdelaiz Belaid, du parti du Front El-Moustakbal, a indiqué, dimanche à Adrar, que le peuple était ‘’le seul habilité à conduire l’Algérie à bon port’’.

S’exprimant lors d’un meeting animé à la maison de la Culture d’Adrar, à l’entame de sa campagne électorale, M.Belaid a estimé que sa formation politique ‘’a décidé de la participation à la prochaine présidentielle et à son organisation dans les plus brefs délais, conforté par la compréhension des algériens et algériennes de cette position et attaché à la Constitution qui préserve le pays et le peuple de l’ingérence étrangère et de l’hégémonie de parties à l’intérieur’’.

Motivant le choix de la wilaya d’Adrar pour le lancement de sa campagne électorale, après l’annonce de sa participation depuis la wilaya de Tamanrasset, comme étant ‘’un message pour la réhabilitation du Grand Sud longtemps marginalisé’’, le candidat Abdelaziz Belaid a fait part de son intention de ‘’développer cette région dans tous les domaines, s’il était élu Président’’.

Il a fait savoir que son programme électoral, dans son volet relatif au Grand Sud, s’appuie notamment sur la réalisation de lignes ferroviaires ainsi que le développement de l’agriculture, de l’industrie agroalimentaire et du tourisme.

‘’Les jeunes sont prêts à assumer leurs responsabilités dans la gestion des affaires du pays, à honorer le serment fait aux Chouhada, et à sortir le pays de sa crise, grâce aux nombreuses compétences que recèle le pays dans tous les domaines’’, a souligné M. Belaid.

Et d’appeler pour cela à ‘’adopter un nouveau mode de gestion qui consacre les principes de la nouvelle République ou sont fédérés les efforts de tous, sans exclusive, en vue de conduire l’Algérie à bon port’’.

Au terme de son intervention, le candidat Belaid a appelé le peuple algérien à participer massivement aux élections présidentielles du 12 décembre prochain.

aziz belaid

LIRE AUSSI Il défendait la France au lieu de son candidat: Baali est viré