Vaccin antigrippal: l’Algérie otage de l’importation

En dépit de la prolifération des usines de médicament, le vaccin antigrippal demeure toujours otage de l’importation.

Pour la prochaine campagne de vaccination, l’institut pasteur a prévu l’achat de 2 millions de doses.

Finalement, c’est Sanofi Pasteur qui a décroché le marché pour une valeur de 7.42 millions d’euros.

Pourtant le groupe Sanofi est présent en Algérie. Non, il préfère fabriquer le vaccin ailleurs et le vendre aux algériens.

LIRE AUSSI Sidi Said soutient Haddad contre le premier ministre