UTEC Algérie: début de la production retardé

La société saoudienne UTEC a annoncé aujourd’hui le report, au premier trimestre 2018, du lancement de la production des transformateurs au niveau de son usine de Ain Oulmane (Sétif).

UTEC avait accusé l’ANDI d’avoir été la cause du retard ayant caractérisé la réalisation du projet de sa filiale algérienne. Autrement dit, une dénonciation des pratiques de l’ancien ministre de l’industrie, Abdeslam Bouchouareb.

L’usine d’UTEC en Algérie, qui aura couté 9.9 millions de dollars, sera l’un des rares fabricants de transformateurs électriques et autres stations de dérivation et postes de distribution. L’entreprise a été créée en décembre 2014 sur la base de la règle 49/51 avec deux partenaires algériens.

A ce jour, les travaux de réalisation des travaux ont atteint un seuil de 70% et devraient être achevés en décembre prochain.

LIRE AUSSI Précédent grave: une institution s’installe chez Peugeot