Usine Renault d’Oued Tlèlat: les travailleurs pris en otage 

Renault

Les travailleurs de l’usine Renault Algérie sis à Oued Tlélat à Oran ne reprendront pas le service avant 3 mois. C’est la décision prise par la direction de l’usine et les représentants des travailleurs qui ont opté pour un trimestre de chômage technique supplémentaires au profit des travailleurs.

Les deux parties ont décidé, à cet effet, de verser 70 % du salaire de base à chaque ouvrier. Les 3 premiers mois de chômage technique accordés aux 450 travailleurs à vu ces derniers ont bénéficié d’un salaire complet pour le premier moi, 90 % le second et de 80 % pour le troisième et dernier mois.

A noter que l’usine de montage de voiture Renault à Oued Tlélat s’est mise à l’arrêt, même si sa direction « espère » voir clair dans les jours à venir, maintenant que l’Exécutif a décidé de mettre fin à l’activité de montage automobile, le SKD-CKD. Le Gouvernement a opté pour le retour à l’importation des véhicules neufs. L’usine Renault Algérie a été inaugurée en 2014. Elle produit une moyenne de 60,000 voitures par an.

LIRE AUSSI Vital Care entame la production de kits de dépistage

1 Rétrolien / Ping

  1. Agriculture durable: une feuille de route en préparation - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.