Une reconversion économique « urgente », priorité du nouveau gouvernement

Une reconversion économique « nécessaire » et  « urgente » sera la priorité de la nouvelle équipe gouvernementale pour que  l’Algérie ne dépende plus des fluctuations des prix des hydrocarbures, a  affirmé jeudi à Alger le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune.

« Une autre priorité s’impose c’est la reconversion de notre économie, qui  a été entamée par mon prédécesseur, ami et frère, Abdelmalek Sellal. Une  reconversion économique nécessaire et urgente pour faire en sorte que notre  pays ne dépende plus des fluctuations des prix des hydrocarbures », a indiqué M. Tebboune, au terme de sa prise de fonction officielle, lors  d`une cérémonie de passation de pouvoirs avec son prédécesseur, M. Sellal.

Il s’agit, a-t-il poursuivi, de construire une économie « plus saine et  plus équilibrée », dans laquelle le secteur privé aura « toute sa place,  peut-être même une place prioritaire, avec toute la régulation et le  contrôle que doit faire le gouvernement, au nom du président de la  République ».

LIRE AUSSI Insuline: début de la réalisation d’un complexe à Blida

Un plan d’action du gouvernement « plus détaillé sera exposé incessamment,  dès qu’il sera achevé devant les élus de la nation, à commencer par  l’Assemblée populaire nationale et ensuite le Conseil de la Nation », a-t-il  expliqué.

M. Tebboune a souligné que « nous allons continuer la mission initiée par  M. Sellal », avec les mêmes priorités qu’a fixées le président de la  République, qui sont, l’éradication totale de la crise du logement, des  bidonvilles, l’achèvement de son programme de logement, l’éducation et la  santé.

« Nous allons reloger tous ceux qui ouvrent droit, avec notamment  l’achèvement du programme AADL, comme on l’a promis au nom du président de  la République, début ou au plus tard fin 2018, ainsi que la relance du  programme social et rural », a-t-il dit.

Il a ajouté que le pays connaissait des « difficultés financières » mais pas  de « blocages », relevant qu’il y avait « des réorientations de certaines  ressources financières au profit des priorités tracées par le président de  la République ».

LIRE AUSSI Industrie laitière: la capacité de production installée sous-exploitée

M. Tebboune, a par ailleurs, tenu à remercier « très chaleureusement » le  président de la République pour la confiance qu’il lui a accordée pour  diriger le nouveau gouvernement, en remplacement de M. Sellal « ami, frère  et compagnon de route », qui a fait « un excellent travail dans des  conditions très difficiles, et qui a réussi sa mission ».

M. Tebboune a été nommé mercredi par le président de la République,  Abdelaziz Bouteflika, au poste de Premier ministre, en remplacement de M.  Sellal qui a présenté sa démission et celle du gouvernement.

« A la suite de la proclamation par le Conseil constitutionnel, des  résultats définitifs des élections législatives, et de l’installation de la  huitième législature de l’Assemblée populaire nationale, M. Abdelmalek  Sellal, Premier ministre a présenté ce jour à son excellence, M. Abdelaziz  Bouteflika, président de la République, sa démission et celle du  gouvernement », avait indiqué mercredi la Présidence de la République dans  un communiqué.

LIRE AUSSI Ouyahia: fin de mission, Yousfi se place