Tuberculose: Plus de 20 000 nouveaux cas enregistrés en 2020

 

Le plan stratégique national de lutte contre la tuberculose 2020-2024 vise, entre autre objectifs, la réduction de 25% du taux de prévalence de cette maladie à l’horizon 2024, a affirmé mercredi à Alger le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid.

Dans une allocution, lue en son nom par le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé chargé de la réforme hospitalière, Smaïl Mesbah, lors d’une journée d’études sur la tuberculose organisée à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maladie, le ministre a souligné que le Plan stratégique national de lutte contre la tuberculose 2020-2024 vise essentiellement « la réduction du taux de prévalence de cette maladie de 25% à l’horizon 2024 et son éradication définitive à l’horizon 2035 », faisant état de la mise à jour prochainement du guide national de prise en charge de la tuberculose.

« Le renforcement des capacités techniques et administratives du programme national de lutte contre la tuberculose à tous les niveaux, l’amélioration du diagnostic, le soutien du système de contrôle et de suivi et la consolidation de la recherche opérationnelle », sont également d’autres objectifs de ce Plan, a-t-il précisé.

Soulignant la détermination des Pouvoirs publics à « éradiquer cette maladie à travers l’encouragement des actions visant l’amélioration de la prise en charge de cette maladie », le ministre a soutenu qu' »il s’agit là, d’un engagement ferme de l’Etat et d’une priorité principale pour le ministère de la Santé ».

Par ailleurs, il a salué les mesures de vigilance appliquées par les différents partenaires lors de la pandémie (Covid-19), appelant l’ensemble des professionnels de la Santé chargés de la prise en charge de la tuberculose à davantage de mobilisation et à l’intensification des efforts pour réaliser les objectifs tracés ».

En 2020, plus de 20 000 nouveaux cas ont été enregistrés, dont 6392 cas de tuberculose pulmonaire.

La journée mondiale de lutte contre la tuberculose est une occasion de mobiliser les professionnels de la santé et de sensibiliser aux conséquences désastreuses de cette maladie sur la santé, la société et partant l’économie », a-t-il rappelé.

Evoquant l’impact de la pandémie Covid-19 sur la prise en charge sanitaire en général, il a déclaré qu’elle « menace les avancées réalisées durant les deux dernières décennies dans le domaine de la Santé et dans le domaine du développement, y compris la lutte contre la tuberculose ».

La rencontre s’est tenue en présence du représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Nguessan Bla François et du Coordonnateur résident de l’Onu en Algérie, Eric Overvest.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis