Travaux publics: 442 milliards pour l’équipement en 2015

Consommation de plus de 17 milliards de dinars du budget de fonctionnement et plus de 442 milliards de da du budget d’équipement en 2015

Le ministre Abdelghani Zaalane a fait savoir que le secteur a consommé 17,302 milliards de da, soit 85,87 % des crédits de paiement concernant le budget de fonctionnement contre 442,797 milliards de da pour ce qui est du budget d’équipement, soit un taux de consommation de 43,75 %  des crédits de paiement.

Zaalane a indiqué que les principaux indicateurs de croissance du secteur des Travaux publics pour l’année 2015 consistent en le développement du réseau routier à hauteur de 0,92%, avec une augmentation de 1123 km outre les 122.528 km réalisés jusqu’en 2014 ainsi que l’augmentation de la densité routière qui a atteint 0,0519 km/km2 en 2015 contre 0,0514 km/km2 en 2014.

 Concernant le programme de sécurisation des frontières terrestres dans les wilayas du sud du pays qui prévoit l’ouverture et la réhabilitation de 14.623 km de routes et le revêtement de près de 8.100 km, le ministre a indiqué que 7.420 km de routes ont été réhabilitées et 1.632 km ont fait l’objet de revêtement jusqu’au 31 décembre 2015.


LIRE AUSSI Finances: le FRR a couvert 83 % du déficit du Trésor


Il a indiqué que le secteur des transports a bénéficié d’un budget de fonctionnement de 12,8 milliards de da et de 423,4 milliards de dinars comme autorisation d’un nouveau programme ou d’une réévaluation dans le cadre du budget d’équipement et 144,6 milliards de da comme crédits de paiement et 19,236 milliards de da dans le cadre du compte d’affectation pour le développement du transport public ».

Pour M. Zaalane, les principaux indicateurs de croissance du secteur des transports en 2015 se résument comme suit: augmentation du taux de transport des voyageurs de 7,26 % et celui du transport aérien des marchandises de 3,97 %.

Concernant le transport maritime, le taux de transport des voyageurs a augmenté de 1,74 % par rapport à 2014, celui du transport des marchandises de 3,97 % et celui du transport ferroviaire des voyageurs de 9,13 %, a-t-il indiqué, précisant que le transport des marchandises a été clôturé, fin 2017, par le transport de 9 millions de tonnes.

Le réseau ferroviaire est passé de 1800 km en 1999 à 4000 km actuellement outre 1300 km en cours de réalisation pour atteindre 6300 km durant les deux prochaines années.


LIRE AUSSI Adrar: impératif développement du réseau routier


Pas de privatisation d’Air Algérie

Dans sa réponse aux préoccupations des élus de L’APN axées sur la situation de la compagnie nationale, notamment sur les grèves des travailleurs, la réévaluation des projets et l’état des routes, le ministre a indiqué qu’il est important de procéder à des études minutieuses avant le lancement des projets.

Zaalane a souligné que la situation financière de la compagnie aérienne nationale est difficile ajoutant qu’elle était en déficit fin 2017 estimé à 11 milliards DA, excluant dans le même temps une privatisation de la compagnie.

Concernant l’ouverture du fret aérien et maritime, le ministre a indiqué que le gel a été levé sur la loi relative à cette activité, soulignant qu’elle sera ouverte aux opérateurs privés nationaux.

LIRE AUSSI EHU Oran: quel gaspillage de papier!