Transport maritime: 450.000 places de voyageurs assurées pour la période 15 juin-15 septembre

Le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaalane, a affirmé mardi à Alger que les services de son département avaient assuré 450.000 places de voyageurs et 250.000 places pour véhicules à l’effet de garantir le transport maritime aux touristes et aux membres de la communauté nationale résidant à l’étranger durant la période allant du 15 juin au 15 septembre outre trois transporteurs étrangers (2 français et 1 espagnol).

Lors d’une visite au port d’Alger pour accueillir les membres de la communauté nationale, le ministre a annoncé le début de la mise en œuvre d’un système spécial « Haute saison » pour faciliter le transport des voyageurs de et vers l’Algérie, par voie maritime, terrestre et aérienne, dans le cadre du Titre de voyage électronique.

LIRE AUSSI Plan d’action: nécessité de classer les priorités du développement et d’appuyer l’investissement productif

Parmi ces facilitations, l’introduction de l’informatique dans l’opération de rédaction des informations personnelles des voyageurs et les procédures de dédouanement depuis le domicile ou à bord, ce qui réduira le temps d’attente au niveau des guichets des centres frontaliers, a fait savoir M. Zaalane.

Le ministre a annoncé le lancement, depuis 26 juin, de dessertes supplémentaires pour couvrir la demande durant la haute saison depuis les ports d’Oran, Mostaganem, Alger,  Bejaia et Skikda en direction d’Alicante (Espagne), Barcelone (Espagne) et Marseille (France).

Selon le premier responsable du secteur, l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV), a mobilisé cinq (5) bateaux à travers le fret de deux (2) bateaux tout au long de l’année et trois (3) autres pour couvrir les lignes qui ne font pas l’objet de demande durant l’année.

Le ministre a annoncé en outre un projet portant ouverture d’une nouvelle ligne maritime reliant l’Algérie et la Tunisie, ajoutant que les détails de ce projet seront révélés prochainement.

S’agissant du problème lié aux prix élevés des billets par rapport à ce qui est appliqué dans les entreprises étrangères, M. Zaalane a indiqué qu’une étude effectuée récemment montrait que les entreprises de transport algériennes assuraient des prestations aux mêmes coûts que leurs homologues étrangères dans les pays voisins.

LIRE AUSSI Plan d’action: nécessité de classer les priorités du développement et d’appuyer l’investissement productif

Le PDG de l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV), Hocine Guerairia, a annoncé l’ouverture, mercredi, de la ligne Oran-Alicante et Alger-Béjaïa aux voyageurs, et la programmation de 324 dessertes aller/retour via 5 navires durant la période considérée.

Les billets pour la ligne Barcelone-Skikda inaugurée le 26 juillet dernier ont été vendus à 100% après l’application de rabais à hauteur de 40% par rapport aux prix appliqués à la ligne Gênes-Tunis.

La capacité des ferries oscille entre 1.300 et 1.800 passagers par desserte et 400 et 600 voitures, a indiqué M. Guerairia, ajoutant que l’entreprise a assuré dans le cadre de l’amélioration de ses services deux centres pour les services de police et deux autres pour les douanes et une agence d’assurance au niveau de chaque port.

Concernant les facilitations douanières, le Directeur des relations publiques à la Direction générale des douanes, Djamel Brika a rappelé la création du service des Titres de voyage électroniques pour réduire la durée d’attente des voyageurs au niveau des points de transit frontaliers.

LIRE AUSSI Gouvernance des ressources naturelles: l’Algérie à la 73è position dans le monde

Cette démarche intervient suite à l’évaluation réalisée en mars 2017 ayant démontré que le retrait du titre de voyage représentait 80% du temps de réalisation des procédures douanières par passager, ajoute M. Brika.

« Le passager peut consulter le site électronique des douanes pour inscrire les différentes informations sur les voyageurs, leurs biens avant ou durant le voyage avant l’arrivée au port », a poursuivi le même responsable, précisant que « l’agent de douanes peut accéder aux informations à travers le numéro d’enregistrement du titre de voyage et le parachèvement des procédures en moins de 5 minutes ».

Les mêmes services ont réservé un titre de voyage spécial aux citoyens aux besoins spécifiques qui ont bénéficié d’un couloir spécial au niveau des postes frontaliers, à savoir les ports, les aéroports, les gares routières, ainsi qu’une fenêtre spéciale sur le site électronique.

LIRE AUSSI Le ministre de l’industrie « menace » les concessionnaires des voitures