Tourisme: une Issaba s’est accaparée du ministère

tourisme

Il serait très hasardeux de dire que la mafia (Issaba) a quitté le pouvoir. Rien qu’au ministère du tourisme, deux personnes faisant partie de ce réseau, font encore la loi.

La première est sans doute, la secrétaire générale du ministère. Une parente de l’ancien premier ministre Abdelmalek Sellal, installée au poste sans qu’elle ait les compétences requises pour exercer dans cette administration.

Pire encore. A ce jour, les autorités n’ont pas encore déterminé le rôle de cette femme -lorsqu’elle occupait le poste de directrice du tourisme- dans le scandale du projet Taline où des personnes se sont accaparés des terrains forestiers pour y implanter un village touristique.

Cette femme se voit déjà ministre du tourisme, grâce à ses connexions avec El Issaba.

Cette secrétaire générale est alliée avec le directeur général du Tourisme au ministère, en l’occurrence Zoubir Mohamed Sofiane.

Sans aucune compétence apparente, Zoubir a été imposé par les Kouninef pour ce poste-clé au ministère dans la mesure où ce sont ses services qui attribuent toutes les autorisations pour l’investissement dans le secteur hôtelier.

C’est également la direction générale de Zoubir qui accorde les autorisations d’exploitation des hôtels à travers le territoire national.

Ces deux personnages font la loi. Et personne n’est en mesure de les affronter en dépit du lourd dossier de litiges qu’ils trainent. Seul El Mendjel est en mesure de les neutraliser.

LIRE AUSSI APN: vers l’élection de Mohamed Djemaï à la présidence

1 Rétrolien / Ping

  1. 5e mandat de Bouteflika: les financiers sur le gril - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.