Tourisme : Les artisans interpellent le ministre

artisanat
Par Wahab

Mohamed Hamidou, Le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial,  a fait face à Boumerdes à la réalité des problèmes des artisans qui sont lourdement affecte par la pandémie et se voient ignorés par les pouvoirs publics lorsqu’il s’agit de projets ‘à la porté d’artisans’.

Interpellé par Mohamed Charef le président de la section locale des artisans  sur la situation de bricolage que subi l’antique  Casbah de Dellys  ce dernier a regrette que les travaux de ferronnerie de taille de pierre ou encore l’ébénisterie ne soient pas réservés aux artisans de la région ou d’ailleurs  » Aujourd’hui nous sommes ignorés  lors de l’octroi de certains projets ou l’artisan peut intervenir ,avec la complicité de l’administration des entrepreneurs s’octroient des marchés et viennent les monnayer ensuite  » regrette Mr Charef  devant le ministre .

C’est une situation catastrophique que vit des milliers d’artisans, plus de 90 % d’entre eux ont fermés boutiques ils ne peuvent faire face aux charges de la location .Là aussi un autre débat s’ouvre celui de l’attribution des  »100 locaux  » dédiés aux artisans mais dont les bénéficiaires n’ont rien à voir le métier dira le président des artisans.

Le ministre dans sa réponse a réconforté les artisans et autres professionnels du tourisme grâce à la  révision des différentes lois régissant et organisant le secteur du tourisme et de l’artisanat. Aux artisans il lancera  « vous avez été parmi les premiers à se mobiliser à travers votre élan de solidarité afin de lutter contre la pandémie du Covid-19 ».Pour plus de flexibilité il explique « Notre démarche a consisté dans la révision des différentes lois régissant et organisant le secteur du tourisme et de l’artisanat aux plans national et local. Ajoutant que cette révision s’est « faite avec la contribution  des partenaires sociaux, dans le débat ».

Il a en outre ajouté que cette révision a pour objectif, « l’élimination de toutes les entraves et contraintes bureaucratiques. Reconnaissant la difficulté rencontré depuis Mars par plus de 62000 artisans, Mohamed Hamidou assure et rassure que la prime de dédommagement de 10.000 DA/mois pour une durée de 3 mois et autres aides financières consacrées aux travailleurs indépendants estimées à 30.000 DA restent  toujours en vigueur.

LIRE AUSSI Une feuille de route relative au Cloud Computing

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis