Tourisme: Le Sud, la bouée de sauvetage d’une saison ratée

Par Wahab.

Avec les confinements et la fermeture des frontières, c’est la fin d’une bouée de sauvetage économique pour des centaines de millions de personnes. Le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC)  estime  que jusqu’à 75 millions d’emplois sont à risque immédiat et prévoit une perte économique pouvant atteindre 2,1 billions de dollars.

Selon une étude du programme des nations unis pour le développement PNUD  Le tourisme représente aujourd’hui 10,3% du PIB mondial, soit plus que l’agriculture. Rien qu’en 2019, le tourisme créait un nouvel emploi sur quatre. Source non négligeable dans la balance de l’économie national  le secteur du tourisme  n’a pas été à l’abri des incidences de la pandémie, et cela a été confirmé par les chiffres révélés par les différentes directions de tourisme de wilaya ,et certains professionnelle du secteur ,surtout au niveau des 14 wilayas côtières qui recevaient bon an mal an plus de 100 millions d’estivants assurant ainsi plus de 70% des recettes annuelles.

A défaut de grand bleu cette situation exceptionnelle a amené nombre d’opérateurs du secteur à investir dans le tourisme intérieur qui depuis quelques jours proposent de nouveaux circuits à travers le sud .Ainsi plusieurs agences de Boumerdes profitent des longs vacances pour proposés des weekend dans la vallée des Zibans, le gérant d’une agence regrette encore la fermeture de l’espace aérien intérieur susceptible d’ouvrir d’autres horizons à l’exemple de Tamanrasset,toutefois  les prix affichés ne sont pas à la portés du premier venu.Pour les concepteurs du circuit ces prix sont tres moyens au vu des prix affichés dans les lieux d’accueils ou gites ,en plus des frais de location de bus et bien sur de la qualité du circuit proposé.

LIRE AUSSI El Tarf: une Wilaya qui a tous les atouts