Tonic Industrie: suspension du versement des arriérés des salaires

tonic

La Direction générale du Groupe public de l’industrie de papier et d’emballage « Tonic Industrie » a annoncé, lundi, la suspension du versement des arriérés des salaires, suite à l’enregistrement de troubles à l’intérieur de l’usine, sise à Bou Ismail (wilaya de Tipasa), a appris l’APS auprès de l’entreprise.

Dans une note d’information adressée aux travailleurs, la direction de l’usine a exprimé ses « regrets » à l’égard des « difficultés » ayant « entravé le parachèvement de l’opération de versement des arriérés des salaires ». D’où la décision prise, est-il ajouté, de « suspendre » ces versements jusqu’au « retour de la stabilité et du calme au sein de l’entreprise, avec la reprise du travail », à l’arrêt depuis la grève ouverte enclenchée le 17 février dernier.

Selon la note d’information, un « groupe de travailleurs ont empêché les directeurs de cette usine de rejoindre leurs bureaux et d’accomplir leur travail », entravant ainsi le parachèvement du comptage des arriérés des salaires de janvier et février notamment.

Il s’agit des directeurs respectifs des ressources humaines et des finances et comptabilité, au même titre que la responsable du service des salaires, qui ont été empêchés de rejoindre leurs bureaux, au moment où les travailleurs poursuivent leur grève ouverte, à propos de laquelle le tribunal de Koléa s’est déclaré incompétent, dans l’attente d’un pourvoi en appel à la Cour de Tipasa.

Les responsables empêchés de travailler sont en charge de l’opération du versement des salaires, est-il signalé dans la même note, dans laquelle la Direction générale a « mis en garde » contre la « gravité de cette situation désastreuse », tout en affirmant assumer « la sécurité des cadres en charge de la gestion de l’entreprise ».


LIRE AUSSI Boumerdes : le centre d’enfouissement technique de Corso arrive à saturation


Un déficit de 10 milliards de dinars

Dans le même sillage, la direction de l’usine s’est engagé à « faire tout son possible pour la délivrance des fiches de paye de chaque travailleur, dés réunion des conditions propices pour ce faire », tout en réitérant son appel aux travailleurs pour faire « prévaloir la sagesse et reprendre le travail ».

S’agissant des travailleurs ayant introduit des plaintes, à propos, des « salaires perçus », la même note a recommandé d’ »attendre le versement total des arriérés de salaires », avant « leur traitement et le règlement des situations au niveau de la direction des ressources humaines », est-il souligné.

La direction générale de Tonic Industrie a, en outre, réitéré son engagement à trouver des solutions efficientes, et au versement de la totalité des arriérés des salaires (30% des arriérés des salaires des mois d’octobre, novembre, et décembre « , en dépit des difficultés financières rencontrées par le Groupe, qui a accuse un déficit de 10 Milliards de Da.

Pour rappel, le Conseil d’administration du groupe Tonic Industrie avait annoncé, jeudi dernier, une somme de mesures pour le règlement des arriérés des salaires des travailleurs, à partir d’octobre dernier. Une initiative rejetée par les travailleurs et la section syndicale de l’UGTA, qui l’ont qualifié de solution de bricolage, conduisant ainsi à une complication de la situation et un blocage entre l’administration et les travailleurs.

LIRE AUSSI Boumerdès/Coronavirus : trois centres de quarantaine opérationnels