Tizi Ouzou: un limogeage injuste dans l’extra time du Gouvernement

bernaoui

Au cours du dernier quart d’heure de son règne, le ministre de la jeunesse et des sports a décidé de limoger le DJS de Tizi Ouzou, Rabah Chebbah. Cette décision a été prise à la vieille de l’investiture du président de la république.

Tout le mouvement associatif de Tizi Ouzou est encore sous le choc par rapport à cette décision de mettre fin aux fonction de Rabah Chebbah et qui est susceptible d’ajouter un autre facteur de déstabilisation de la Kabylie.

Rabah Chebbah a, en fait, payé cash son refus de démissionner du comité olympique algérien et son autre refus d’accorder des concessions aux constructeurs du nouveau stade pour lequel l’ex-DJS se trouve actuellement en détention à El Harrach pour affaire de corruption.

D’ailleurs une pétition est en train de circuler au sein de plusieurs associations sportives et de jeunesse. Même les comités de quartiers de Tizi Ouzou ont adhéré à cette démarche pour demander au président de la République d’intervenir pour que Rabah Chebbah soit rétabli dans ces droits.

Suivez les déclarations des acteurs sportifs de Tizi Ouzou au micro de notre journaliste Daoud Amirouche.

LIRE AUSSI Présidence de la République: les premières nominations

1 Rétrolien / Ping

  1. Mobilis: participation à la 28éme édition de la FPN - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.