Tissemsilt : un quota supplémentaire de 600 aides à l’habitat rural

habitat

La wilaya de Tissemsilt a bénéficié d’un quota supplémentaire de 600 aides à l’habitat rural, a annoncé jeudi le wali, Abbès Badaoui. Présidant une cérémonie de distribution des aides à l’habitat rural et autres pour l’acquisition des ambulances et deux camions citerne, à l’occasion du 60e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960, le wali a indiqué que la wilaya a bénéficié cette année de 600 aides à l’habitat rural, qui seront attribués conformément à un programme s’appuyant sur les résultats d’enquêtes réalisées sur le terrain.

Il a fait savoir qu’il a été débattu lors de ces réunions en présence des chefs de dairas, de l’assainissement de la situation générale du programme de l’habitat rural dans la wilaya en assurant l’accompagnement et le suivi par les services compétents. Quelque 1.300 habitations rurales sont actuellement en construction à travers l’ensemble des communes avec un taux d’avancement des travaux oscillant entre 20 et 70 pour cent, selon la direction de l’Habitat.

La cérémonie a été aussi marquée par la remise aux bénéficiaires résidant en zones d’ombre des communes de Lazharia, Sidi Abed, Maacem et Ouled Bessam des décisions de 74 aides à l’habitat rural, qui s’inscrivent dans le cadre d’un programme du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville de l’année prochaine. De plus, des aides financières ont été attribuées à cette occasion pour l’acquisition de cinq ambulances équipées au cinq communes les plus nécessiteuses pour le transport sanitaire (Ouled Bessam, Ammari, Maacem, Melaab et Bordj Emir Abdelkader).

Le wali a annoncé qu’un autre quota d’aides financières sera remis pour l’acquisition de cinq ambulances en vue de généraliser le service de transport sanitaire au profit des communes de la wilaya. La commémoration de cet anniversaire historique a donné lieu aussi, dans la wilaya, à la remise d’aides pour l’acquisition de deux camions citerne par les communes de Bordj Emir Abdelkader et Sidi Boutouchent pour alimenter les zones d’ombre en eau potable.