Thalassothérapie de Sidi Fredj: la dernière ligne droite

Publireportage

thalassothérapie de Sidi Fredj

Les travaux de réhabilitation et d’extension du centre de thalassothérapie de Sidi Fredj devraient être achevés dans les trois mois qui arrivent et la réouverture au public est prévue pour le début de la saison estivale.

Entamés en avril 2016, les travaux de réhabilitation de l’ancien site du centre  de thalassothérapie ont été confiés à la société chinoise CRCEG, alors que la construction du nouveau hôtel a été prise en charge par une société turque qui s’est avérée très performante.

Les études et le suivi des travaux sont du ressort d’un groupement de bureaux d’études algéro-italien.

Le projet de mise à niveau du centre de thalassothérapie a coûté une bagatelle de 6 milliards de dinars, comprenant les travaux de rénovation et de construction ainsi que les équipements.

Un véritable 3 étoiles

L’ancien site du centre comprend un hôtel de 128 chambres dont 10 dédiées aux personnes à mobilité réduite. Il compte également 5 suites assez élaborées. Avec l’ensemble de l’équipement totalement neuf, le centre de thalassothérapie n’a plus rien à envier aux autres hôtels 3 étoiles à travers le monde.

Avec ses plages de la presqu’île de Sidi Fredj, le centre de thalassothérapie offre un package très diversifié allant du traitement des personnes par les procédés secs et humides jusqu’au tourisme traditionnel avec les piscines et autres annexes dont le parc réactif.

S’adressant plutôt à un autre public demandeur de bien-être et de remise en forme, le centre de thalassothérapie a érigé un hôtel neuf de 33 chambres et suites. Outre les bains à différentes températures, le centre offre un service nouveau pour les algériens: la cryothérapie où les personnes sont traitées à des températures variant entre -110 à -160 degrés Celsius.

Le directeur du centre, Said Bakhti est satisfait du chemin parcouru jusqu’ici dans les travaux et veille au quotidien à l’avancement des différentes opérations. Il insiste pour que cette infrastructure soit totalement et parfaitement prête pour la prochaine saison estivale.

Filiale du groupe public Hôtellerie, Tourisme et Thermalisme (HTT), le centre de thalassothérapie est au centre d’un défi énorme. Ses responsables tiennent à démontrer que le tourisme sous la bannière étatique a encore une place de choix. Ceci s’est traduit avec le choix des méthodes de gestion intelligente et informatisée du site. La formation du personnel aux méthodes modernes a, elle aussi, été un sujet de préoccupation.

Objet d’attaques folles menées par des web-agitateurs, le directeur du centre reste serein. Pour lui, le projet avance dans le bon sens et c’est le plus important.

Son défi est la réussite de l’opération qui va précéder l’ouverture du centre. Car, lundi prochain, il doit accueillir une conférence internationale sur le thermalisme, organisée par le ministère du tourisme. Plusieurs experts internationaux ont été conviés à cette manifestation pour approfondir les connaissances sur cette branche touristique que le groupe HTT compte développer davantage.

LIRE AUSSI Ooredoo: difficile stabilisation des résultats

1 Rétrolien / Ping

  1. Interview- Benhamadi: le pari du photovoltaïque - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.