Télévisions privées: ces chaînes qui vont disparaître

el djazairia one

Plusieurs chaînes de télévision algériennes privées sont appelées à fermer dans les prochains mois.

Les premières à mettre la clé sous le paillasson sont celles du groupe média de Ali Haddad. Confrontées déjà aux problèmes financiers, Dzair TV et Dzair News devront cesser d’émettre dans le mois prochain.

La chaîne Numidia TV de Mahieddine Tahkout est également candidate à la cessation d’activité dans la mesure où son propriétaire est mêlé à des affaires de corruption et sera bientôt convoqué par la justice.

Pour sa part, Ennahar TV est en train de payer ses accointances avec Said Bouteflika et Tayeb Louh. Les annonceurs commencent à diminuer leur visibilité sur la chaîne de Anis Rahmani ou se retirer carrément.

En revanche, des chaînes de moyenne envergure vont s’installer dans l’avant-scène médiatique, à l’image de Beur TV de Réda Mehigueni qui a su se placer politiquement.

LIRE AUSSI Résidences d’Etat: Melzi et son fils risquent des poursuites