Sur les traces de Bouchouareb: une véritable purge au ministère de l’industrie

C’est une véritable chasse aux sorcières qui se poursuite au ministère de l’industrie. Le nouveau ministre, Mahdjoub Bedda n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour éjecter les cadres qui ont connu leur essor durant l’ère Bouchouareb.

Hier, le ministre a mis fin aux fonctions du directeur de la promotion de l’investissement au ministère, ainsi que celle du directeur de l’agence nationale de la promotion des activités minières (Anpm).

Ces décisions interviennent juste après l’éviction de cinq autres cadres considérés comme proches de Bouchouareb, à l’image de la Secrétaire générale du ministère et du directeur général de la gestion du secteur public. Un influent chef de service au sein de cette direction a connu le même sort.

Le ministre a également écarté le directeur central des mines et le directeur de la PME/PMI.

Le jeune ministre a également donné un coup de fouet aux directions qui avaient entassé, pendant longtemps, les dossiers des jeunes investisseurs. Il a d’ailleurs débloqué tous les dossiers déposés au ministère dans le cadre de l’Ansej.

Il est vrai que la tâche est de plus en plus difficile dans la mesure où Abdeslem Bouchouareb avait fait le vide au niveau du ministère et surtout au niveau des SGP, lors de leur dissolution et leurs conversions en groupes.

LIRE AUSSI Affaire KIA: Bouchouareb dépose plainte contre Achaïbou