Sucre: le déficit sera important cette saison

Une récolte de sucre moins importante que prévu pour la saison d’octobre 2016 à septembre 2017 pourrait faire rendre le déficit de l’offre mondiale plus prononcé qu’annoncé précédemment, a estimé jeudi l’Association internationale du sucre (ISO) dans son rapport trimestriel.

Une récolte de sucre moins importante que prévu  pour la saison d’octobre 2016 à septembre 2017 pourrait faire rendre le  déficit de l’offre mondiale plus prononcé qu’annoncé précédemment, a estimé  jeudi l’Association internationale du sucre (ISO) dans son rapport  trimestriel. Selon l’ISO, la production de sucre devrait atteindre 165,92 millions de  tonnes, là où elle tablait en février sur 168,33 millions de tonnes, tandis que la demande serait de 172,39 millions de tonnes, contre 174,20 millions prévues précédemment. Le déficit de l’offre par rapport à la demande devrait donc être de 6,46 millions de tonnes, ce qui devrait entamer les réserves mondiales qui  atteindraient alors 81,98 millions de tonnes à la fin de l’année. Si les estimations de l’ISO sont vérifiées, la production s’inscrirait donc en hausse de 0,30% par rapport à la saison 2015-2016, quand elle avait  été de 165,42 millions de tonnes, tandis que la demande croît de 1,22% (elle était de 170,32 millions de tonnes l’année dernière). Le déficit de l’offre était déjà de 4,899 millions de tonnes en 2015-2016. «Nous publions également nos estimations de marché pour la saison allant  d’octobre 2017 à septembre 2018, quant un surplus de l’offre de 3 millions de tonnes se profile. Si les producteurs maintiennent ce niveau de production en 2018-2019, le surplus de l’offre se maintiendrait sur deux saisons», a noté l’ISO dans son rapport. Les prix du sucre, qui avaient grimpé avec la perspective d’un déficit en 2017-2018, avaient flanché alors que les marchés se focalisent sur les  récoltes plus abondantes à venir.

LIRE AUSSI Le cuivre pénalisé par le regain d’aversion pour le risque