Sonelgaz: la bêtise renforce les rangs du Snateg

Des agents de sécurité des filiales du groupe Sonelgaz ont annoncé la création d’une coordination pour la défense de leurs droit.

Cette coordination se dit affiliée au syndicat national autonome des travailleurs de l’électricité et du gaz.

Dans un communiqué signé par Slimane Benzine, le coordinateur du mouvement, il est avancé le chiffre de 30 mille agents de sécurité au niveau du groupe Sonelgaz. 60% de cet effectif est employé au titre de CDD.

Benzine dénonce cette précarité et met l’accent sur les cas d’harcèlement sexuelle dont sont victimes les employées du groupe.

Par la gestion chaotique du groupe, le Snateg, pourtant gelé, a vu ses rangs renforcés.

Téléchargez le communiqué

Lire aussi Sonelgaz récupère près de 20% de ses créances