Sonatrach: tous les indicateurs au rouge

ould kaddour

Le chiffres communiqués, ce samedi par l’ONS, montrent une énième baisse de la production dans le secteur des Hydrocarbures. Tous les chiffres de Sonatrach sont en baisse.

Au troisième trimestre de 2018, la production globale a reculé de 7,8% par rapport à la même période de l’année 2017. Un écart qui en dit long sur les conséquences du massacre des gisements de Hassi Messaoud et de Hassi R’mel à travers le détournement vers la vente, du gaz destiné à la réinjection.

En dépit de cela, la production de Sonatrach en pétrole brut et en gaz naturel a enregistré une baisse de 3,1 durant la même période.

Et comme un malheur ne vient jamais seul, c’est également la branche de liquéfaction du gaz naturel qui a diminué de 25,9%, du jamais vu dans l’histoire du pays. Le raffinage du pétrole brut a aussi baissé de 11,8%, ouvrant la porte à l’importation des carburant à grande échelle.

Nous le disions, quand Ould Kaddour partira, Sonatrach ne sera qu’un cadavre auquel il est quasiment impossible de redonner une vie.

LIRE AUSSI SCIMAT: achat de 12 millions de sacs

1 Rétrolien / Ping

  1. Naftal: 5,72 M $ pour les turcs - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.