Sonatrach: l’aveu d’échec du P-dg

sonatrach

Même s’il est faible sur certains aspects techniques, le P-dg de Sonatrach, Kamel Chikhi a au moins le courage de dire certaines vérités de manière crue et sans détours. « Yetnahaw Ga3″chyatines.

« Sonatrach a enregistré en 2019, sa plus faible performance », a reconnu Kamel Chikhi, lors d’une rencontre avec les cadres du groupe, à l’occasion du nouvel an.

Le P-dg du groupe énergétique a tenté de distiller un discours mobilisateur à l’égard des cadres, mais au fond, nous savons tous qu’avec la composante actuelle du top management du groupe, la situation ne risque en aucun cas de s’améliorer.

A Sonatrach, le mal est profond et les nominations -dont celles du P-dg lui-même- continuent d’être opérées sur instructions reçues par téléphone au autre moyen de communication, n’arrange pas les choses.

Le déclin de la production primaire des hydrocarbures est devenu une fatalité et même si les « chyatines », qui se sont érigés en experts, tente de le justifier, est surmontable. La tendance peut être inversée dans le sens positif, mais pas avec cette équipe qui gère Sonatrach. En d’autre termes, il faut que « Yetnahaw Ga3 ».

LIRE AUSSI Nominations: quel rôle pour Louber?