Sonatrach: insulte du P-dg à l’égard du personnel

Sonatrach

Comme à chaque sortie, le P-dg de Sonatrach affiche une insolente insulte à l’égard de l’intelligence du personnel du groupe. La dernière en date est celle de Londres où le patron de Sonatrach déclare qu’il est indispensable d’aller créer une Joint-venture pour la vente du gaz algérien.

Pourtant, depuis 1963, date de la création de Sonatrach, jamais un responsable, quel que soit son rang, n’a fait de reproche aux cadres de la société en matière de commercialisation du gaz et du pétrole.

En 2017, le P-dg du groupe veut créer une JV pour commercialiser le gaz sur le marché du spot, alors qu’il avoue lui-même qu’il n’est pas en mesure de satisfaire les commandes des contrats de fourniture de gaz sur le long terme.

LIRE AUSSI Sonatrach: mensonge et aveu d’impuissance du P-dg

Au final, Sonatrach va s’allier à un trader étranger pour la vente du gaz. L’opérateur n’aura rien à investir, mis à part la location d’un siège et les charges salariales. En revanche, il va prendre une marge sur les cargaisons de gaz vendu.

Voilà en quoi réside le génie du nouveau patron de Sonatrach et les gens qui l’inspirent. Comme cela s’est produit à BRC, il cherche à sous-traiter la vente du gaz algérien pour faire profiter des étrangers de marges conséquentes.

Depuis son arrivée à la tête du groupe, le P-dg a donné le bon exemple en matière de commercialisation des hydrocarbures. L’homme qui a fait perdre à l’Algérie plus de 360 millions dans le dossier Petroplus, vient d’être récompensé et affecté à un poste à l’étranger. Un message lourd de sens envers les cadres honnêtes de Sonatrach.

LIRE AUSSI Les responsables sont de retour: Sonatrach perd définitivement 369 millions de dollars