Sonatrach: Hachichi, l’ère de la médiocrité

sonatrach

Abdelkader Bensalah, chef de l’Etat, a nommé mardi Rachid Hachichi, à la fonction de P-dg du groupe Sonatrach en remplacement de Abdelmomen Ould Kaddour dont il a été mis fin à ses fonctions, indique un communiqué de la présidence de la République.

Si Ould Kaddour et ses proches doit être jugé par un tas de crimes économiques, la nomination de Rachid Hachichi à la tête de Sonatrach suscite beaucoup d’interrogations.

Propulsé du poste de chef de la région de Stah à la division production, Hachichi a toujours obtenu des promotions grâce au téléphone. Il a le même modus operandi que Ould Kaddour. Ce dernier a été sponsorisé par le couple Chakib Khalil-Said Bouteflika, alors que Hachichi a d’autres parrains qui sont toujours à l’ombre.

Nommé au poste de vice-président Amont en 2015, Hachichi a été très vite relevé de ce poste. Puis, un passage à vide….

Avec l’arrivée de Ould Kaddour à la tête de Sonatrach, Hachichi est présenté par Salah Mekmouche comme une lumière. Il fut récupéré au niveau de la Division Production dans laquelle il va provoquer la plus grande catastrophe de l’histoire de Sonatrach.

En février 2018, nous avons publié un scandale dans lequel il est directement impliqué.

A nos lecteurs de juger la valeur du nouveau P-dg de Sonatrach, version Bensalah.

Bentini: l’histoire d’un lobby italien à Sonatrach