Sonatrach: Faiz Zane dilapide des dizaines de millions $

sonatrach

Lors de l’élaboration des cahiers des charges des projets de Ain Tsila et de la jetée de Skikda, Sonatrach  n’a pas imposé la consultation des constructeurs algériens pour l’achat des produits en acier.

Les bénéficiaires des deux projets, Petrofac pour Ain Tsila et CHEC pour la jetée marine de Skikda, refusent de consulter les producteurs algériens des produits en acier, à savoir Tosyali et l’EPE Alfapipe.

Les bénéficiaires des projets ont tout le soutien d’un cadre de Sonatrach, dénommé Faiz Zane qui n’a rien fait pour obliger les prestataires à consulter les entreprises de droit algérien pour l’achat des produits en acier.

La société publique Alfapipe, filiale du groupe Anabib risque de déposer le bilan en raison du manque de plan de charge, alors que la société à capitaux turcs fait face à une période très difficile. Mais, M. Zane ne se gêne pas. Sachant que l’Algérie va perdre des dizaines de millions de dollars qu’elle aurait pu  économiser si Sonatrach avait opté pour le produit national.

Des travailleurs de la société étatique Alfapipe comptent déposer plainte auprès du procureur de la République contre Zane et Ould Kaddour pour dilapidation de denier publics et malversations dans l’élaboration des cahiers des charges dans le but de favoriser un soumissionnaires.

Zane est un disciple de Abdelmoumene Ould Kaddour, avec lequel il a travaillé à BRC et à Sonatrach.

LIRE AUSSI Bouteflika: l’ultime action de son mandat

1 Rétrolien / Ping

  1. Corruption: la liste s'allonge - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.