Sonatrach: double arnaque à la chinoise!

hina north vehicle

Du jamais vu dans l’histoire de Sonatrach et de toutes les entreprises publiques algérienne. La compagnie nationale s’est faite arnaquer à deux reprises par le même prestataire chinois en l’espace de quelques mois seulement.

Nous parlons ici de la société chinoise CHINA NORTH VEHICLE CORPORATION LTD qui a pour vocation la commercialisation des véhicules au profit de China North Industries Corporation et Jiangsu Yueda Group Company. Cette société chinoise n’a jamais disposé de statut de constructeur naval.

Et pourtant, en date du 26 mars 2017, la Société de Gestion et d’Exploitation des Terminaux Marins à Hydrocarbures (STH, une JV entre Sonatrach et les entreprises portuaires) avait attribué à cette société chinoise, le marché de fourniture d’un navire de maintenance, pour un montant de 11,25 millions de dollars US.

Ce n’est qu’en janvier 2018 que la filiale de Sonatrach s’est rendue à l’évidence. CHINA NORTH VEHICLE CORPORATION LTD était incapable de livrer le bateau. Le contrat a été aussitôt résilié.


LIRE AUSSI Raffinerie HMD: les grosses boites boudent l’Algérie


Dans des circonstances normales de gestion du groupe Sonatrach, la société chinoise aurait été tout simplement blacklistée et aussitôt interdite de soumissionner dans d’autres appels d’offres de la compagnie nationale et de ses filiales. Mais, il se trouve que le Kyass a omis d’attirer l’attention du P-dg de Sonatrach sur cette arnaque.

Résultat, c’est une autre filiale de Sonatrach, en l’occurrence Naftal qui s’est faite arnaquée par la même société chinoise.

Il y a quelques jours, la société de commercialisation des carburants a attribué à CHINA NORTH VEHICLE CORPORATION LTD un autre marché de construction d’un Caboteur pétrolier d’une capacité de 4500 tonnes pour un montant de 19,94 millions de dollars.

Pour la circonstance, cette société chinoise s’est alliée avec sa compatriote DaYang Offshore Equipment Co., qui a été créé en 2007. Cette société n’a pas de vocation de constructeur naval. Elle emploie 220 travailleurs chargés tout juste de l’assemblage des petites embarcation, comme le fait Tahkout avec les véhicules Hyundai.

Ould Kaddour, qui continue de narguer les algériens avec « son » SH 2030 et ses logiciels ultrasophistiqués, n’est même pas en mesure de mettre de l’ordre dans la simple gestion du portefeuille prestataires. Mais, bon. Quelqu’un qui ne s’inquiète pas d’un milliard de dollars jeté par la fenêtre d’Augusta ne va pas se faire de soucis pour les 20 millions qui vont être « piqués » par une société chinoise…

Consulter les réactions sur facebook

LIRE AUSSI Baghdadi Laalaouna: une cible privilégiée des français