Sonatrach: disparition des chinois et de Vallourec

sonatrach

La société High Sealed & Coupled (HSC) a dominé le marché de fourniture des tubes line pipe de différents diamètres, lancé par la Division Production de Sonatrach. Ce fournisseur a décroché plusieurs lots de diamètres différents, pour un montant global de 90,76 millions de dollars US.

Créée en 2001, la societe High Sealed & Coupled (HSC) est détenue par des libanais (les richissimes Kamal Hamdan et Karim Kassar) qui ont, à Dubaï, des stocks de tubes produits en chine. Elle est classée trading company et non pas producteur.

Le hollandais Van Leeuwen est venu en seconde position avec plusieurs lots de diamètres, en remportant des contrats à hauteur de 43,66 millions de dollars US.

La déception est apparue dans les performances du japonais Marubeni-Itochu Steel Inc. (MISI) qui n’a pu obtenir que quelques lots pour un montant total de 19,88 millions de dollars. Marubeni-Itochu Steel Inc, fournisseur historique de Sonatrach, avait pour habitude de décrocher des volumes plus importants que celles remporté lors du dernier appel d’offres.

Les allemands Kürvers Piping et CCC Machinery ont décroché respectivement des contrats pour 14.91 et 6,42 millions de dollars. A noter que le constructeur Kürvers Piping est intervenu à travers sa filiale française qui a toujours eu mainmise sur l’Algérie.

Au total, ce sont des contrats d’un montant global de 175.63 millions de dollars qui ont été attribués par la DAT de la Division Production pour la fourniture des tubes Line Pipe.

Il faut noter, en ce sens, la disparition des usines chinoises qui ont pour habitudes d’occuper 30% du marché en moyenne, lors des 15 dernières années. L’on a également remarqué l’absence du français Vallourec, fournisseur incontournable de Sonatrach depuis des décennies.