Sonatrach: Attar évoque avec le P-dg de l’ENI les perspectives du partenariat

attar discalzi

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar a reçu, jeudi, le P-dg de la compagnie italienne ENI, Claudio Descalzi, accompagné d’une délégation, avec lequel il a passé en revue l’état des relations de coopération et les perspectives du partenariat liant Sonatrach à la compagnie italienne, a indiqué un communiqué du ministère.

Cette audience qui s’est déroulée au siège du ministère de l’Energie, à la demande de M. Descalzi, a vu aussi la présence du secrétaire général du ministère de la Transition énergétique et des énergies renouvelables, Mohamed Bouzeriba, a précisé la même source. Les deux parties ont passé en revue, lors de cet entretien, l’état des relations de coopération et de partenariat liant Sonatrach à la compagnie italienne ENI, ainsi que les perspectives de leur développement.

A cet effet, M. Attar a qualifié cette relation « d’ancienne et d’historique », tout en relevant que le partenariat entre Sonatrach et ENI, notamment dans l’amont (exploration, exploitations) est exemplaire. Le ministre de l’Energie a insisté sur le renforcement de ce partenariat et de son élargissement à d’autres domaines d’activités en particulier dans le secteur de la pétrochimie, ainsi que les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Le groupe ENI a déjà réalisé en partenariat avec la compagnie Sonatrach une centrale solaire de 10 MW à Bir Rebaa Nord et prévoit de poursuivre cet effort sur un laboratoire solaire et deux autres centrales solaires identiques au niveau des gisements en partenariat.

M. Attar a invité, à cette occasion, l’entreprise italienne à continuer à investir davantage en Algérie soulignant que la nouvelle loi des hydrocarbures, dont les textes d’application sont en cours de finalisation, offre d’importantes opportunités et des perspectives prometteuses pour des projets d’investissements et de partenariats concrets et mutuellement bénéfiques dans l’exploration du domaine minier et l’exploitation et le développement de gisements déjà découverts avec un apport de savoir-faire et transfert de technologie.

Pour sa part, le P-dg d’ENI s’est dit « très satisfait du partenariat entre Sonatrach et ENI en exprimant son très vif intérêt à continuer à investir en Algérie, qui constitue un partenaire confiant et crédible, et faire bénéficier la compagnie nationale de son expérience et son savoir-faire ».