Services pétroliers: arrivée en force des prestataires du Moyen-Orient

L’effet Mazouzi a porté ses fruits dans l’arrivée massive des compagnies moyen-orientales sur le marché algérien, exerçant ainsi une pression sur les prix pratiqués auparavant par les « monstres » américains.

La politique menée par la Sonatrach, du temps de Mazouzi, a encouragé les compagnies de services, dites de calibre moyens, à pénétrer petit à petit le champ algérien et aider la Sonatrach à diminuer les coûts de l’exploitation.

La meilleure illustration de cette politique nous est parvenue cette semaine du groupement Ourhoud, qui a attribué deux contrats de Well Testing à NPS Bahrein et Expro Gulf.

Composé de Sonatrach, Cepsa, Anadarko, Eni, Maersk et Pertamina, ce groupement a opté pour les filiales du Golfe Persique pour la qualité de leurs services avec des prix imbattables par les compagnies de services américains.

NPS  a décroché un lot pour 3.67 millions de dollars alors que la filiale d’Expro a gagné le second pour un montant de 4 millions de dollars.

LIRE AUSSI SNAV: les états généraux prévus demain jeudi à Zeralda